Partager

Insécurité sur la route de Ségou : 10 malfrats braquent un bus et deux voitures avant de piller les passagers

Les travaux de réalisation de l’autoroute Bamako-Ségou viennent de relancer le niveau d’insécurité sur cet axe en raison des nombreux arrêts et déviations. Des usagers viennent de vivre l’amère expérience en croisant le chemin de dix malfrats dans la faya. Ces derniers ont braqué un bus et deux voitures avant de déposséder les usagers de leurs biens, le lundi 24 septembre à 2 heures.

Aux dires du commandant de la brigade de Baguineda, dans la nuit du dimanche au lundi 24 septembre, des bandits ont perpétré des braquages dans la zone de Kasséla. Aussitôt informé, il a conduit une équipe sur les lieux. Une fois arrivé sur les lieux du braquage, ils ont rencontré une fille assise de côté, des sacs abandonnés vidés de leur contenu. Mais aucune trace des malfrats. Personne n’a pu décliner leur identité. Le commandant de brigade a déploré le manque de coopération des populations.

Il a aussi dénoncé l’absence de moyens pour mener à bien sa mission de maintien de la paix et de la sécurité. Pour cela, il a interpellé les hautes autorités du pays leurs bien de doter les brigades sur l’axe Bamako-Ségou. Car, avec les travaux, la zone devient de plus en plus dangereuse. Il a indiqué que les bandits de grand chemin profitent des déviations pour commettre leur forfait. Signalons qu’aucune perte en vie humaine n’a été décelée ni des blessés.

Cléophas TYENOU,

Stagiaire

L’Indépendant du 28 Septembre 2012