Partager

Suite aux événements malheureux survenus à Kidal ces derniers jours, l’association tamasheq TEMEDT a été obligée de transférer la troisième édition de son forum culturel intercommunautaire. Initialement prévue dans la ville de Kidal, l’édition 2008 se déroulera à Gao les 29, 30 et 31 mars.

Alors que dans la ville de Kidal des infrastructures d’accueil avaient déjà été mises en place pour recevoir les invités, c’est avec un peu de tristesse que les responsables de TEMEDT ont annoncé que la cité de l’Adrar des Iforas ne pourra pas accueillir la 3è édition de son forum culturel.

«Même si les circonstances nous ont forcé à changer de cadre, la formule quant à elle reste la même», indique cependant le blog de l’association. Pour les organisateurs, plus que jamais, dans ce contexte particulier, l’association entend renouveler son attachement à l’esprit qui l’anime, celui de créer un espace de dialogue et d’échanges constructifs sur la consolidation de la paix, le développement, la protection et la promotion des droits humains.

L’édition 2008 du Forum culturel intercommunautaire de l’association TEMEDT se déroulera cette année dans un contexte tout à fait particulier, quelque peu endeuillé. En effet, dans le courant de la semaine dernière, la région de Kidal a été une nouvelle fois le théâtre d’affrontements entre les rebelles et l’armée régulière.

Suite à ces accrochages qui replongent la région dans un climat d’insécurité, TEMEDT veut faire profil bas. C’est pourquoi ce report est un clin d’œil pour les victimes. « Pendant que les gens sont en train de compter leurs morts, nous pensons qu’il serait inapproprié de tenir le forum », a commenté à Tombouctou un responsable de l’association.

Cette rencontre annuelle constitue un rendez-vous incontournable dans l’agenda culturel des populations du Nord Mali. Comme au cours de ses deux premières éditions (Ménaka 2006 et Tombouctou 2007), le Forum culturel intercommunautaire 2008 donnera lieu à de nombreuses manifestations culturelles et artistiques (musiques, danses, chants, contes, défilés de mode, artisanat, etc.).

Ces festivités sont destinées à valoriser le patrimoine vivant issu des communautés Kel Tamacheq des régions de Mopti, Gao, Kidal et Tombouctou. Mais dans le contexte douloureux où se déroule l’édition 2008, l’évènement se veut également être un espace de brassage, de réflexion et d’échange sur les questions actuelles de paix, d’égalité, de tolérance et de droits humains fondamentaux.

Au-delà de cette préoccupation sécuritaire, TEMEDT est avant tout une association visant à lutter contre certaines formes de discriminations, flagrantes ou à peine dissimulées, les empêchant toujours d’accéder aux libertés les plus élémentaires. Ainsi, parallèlement aux activités culturelles et artistiques, trois thématiques spécifiques seront cette année débattues : l’esclavage par ascendance : réalités actuelles et propositions de solutions pour son éradication ; le droit des enfants : la problématique de la scolarisation des jeunes filles en milieu défavorisé ; paix et développement : les projets de développement dans les régions du Nord et leur rôle pour la consolidation de la paix.

Soumaila T. Diarra

Envoyé spécial

27 mars 2008.