Partager

Dans un communiqué en date du 27 novembre 2022, le département en charge de la Sécurité et de la Protection Civile a informé l’opinion nationale et internationale sur un fait d’insécurité qui n’est pas fréquent dans notre pays. Le communiqué signé par le Général de Brigade Daoud Aly Mohammedine a révélé que, ce jour 27 novembre 2022 vers 17h30, une unité spéciale des Forces de Sécurité est intervenue pour libérer des otages et appréhender les membres d’un groupe de criminels et de narcotrafiquants qui les détenaient à Missabougou, non loin de l’hôpital du Mali. Cette opération, précise ledit communiqué, a été menée sur la base de renseignements minutieusement exploités.

Selon le département en charge de la sécurité, elle a permis de libérer dix (10) otages dont trois (03) femmes et six (06) enfants et arrêter quatre (04) criminels dont un franco-sénégalais, deux français et un franco-malien. « En effet, depuis le 18 novembre 2022, des membres d’une famille avaient été enlevés par ces preneurs d’otages moyennant, soit le paiement d’une rançon de 900 millions de FCFA ou, à défaut, donner des informations permettant de localiser la cocaïne récemment interceptée par les Douanes maliennes. Les enquêtes se poursuivent pour démanteler ce réseau criminel ainsi que les complices », indique le communiqué.

Devant cet acte crapuleux et inquiétant dans un contexte d’insécurité, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile invite la population à vaquer à ses occupations quotidiennes et l’exhorte à collaborer davantage avec toutes les Forces de Défense et de Sécurité.

Sidiki Adama Dembélé

SOURCE : Le Républicain