Partager

Selon le président du Groupement des commerçants détaillants du Mali, Hama Aba Cissé, les camions des forains sont dépourvus de leurs biens par les bandits armés dans les régions nord du Mali.

Le Groupement des commerçants détaillants du Mali a organisé le jeudi 10 octobre 2013 en son siège, une conférence de presse pour informer les autorités des difficultés auxquelles les forains sont confrontés dans les villes, villages, hameaux et marchés ruraux des régions nord du Mali. L’objectif de cette rencontre avec la presse était d’informer l’opinion nationale et internationale sur l’impact de la crise sécuritaire sur les commerçants détaillants du Mali.

Dans un communiqué, le Groupement explique que les camions des forains dans les régions nord du Mali sont devenus la principale cible des bandits armés. En effet, par manque de moyens de communication, les operateurs économiques et les paisibles citoyens sont des victimes permanentes des bourreaux d’Aqmi et du MNLA.

Selon lui, les réseaux téléphoniques ne fonctionnent plus à Bintabougou, à Farach et N’Bouna dans la région de Tombouctou. Selon Hama Aba Cissé, président, il est important que la Minusma et les forces armées et de sécurités déployées au nord du Mali soient dotées de moyens adéquats afin de mener des patrouilles dans toutes les localités du nord et cela jusqu’aux hameaux.

Pour M. Cissé, le manque de communication constitue également une plaie à la sécurisation de notre pays et il propose au gouvernement d’impliquer les populations concernées dans le processus d’information des forces armées déployées dans les régions. « La meilleure solution de faire face aux bandits armés serait de donner des moyens de communication adaptés aux groupes d’auto défenses qui seront sous le commandement de l’armée ou encore les confier aux mairies et aux chefs de villages en informant la Minusma et nos forces armées », a-t-il ajouté.

A propos du problème de visa au niveau du consulat de la Chine au Mali, il a expliqué que les structures d’encadrement des groupements des commerçants du Mali ont effectué une rencontre avec le consul de la Chine sous la houlette du président du CNPM pour faciliter l’obtention du visa aux operateurs économiques en partance pour la Chine. « La Chine et le Mali sont des pays frères depuis les premières heures de notre indépendance et désormais ce problème de visa n’est plus d’actualité car tout les commerçants peuvent obtenir ce visa.

Quant à celui de Dubaï, les négociations sont en cours avec les plus hautes autorités pour faciliter son obtention dans les meilleures conditions », a-t-il précisé.

Lors de cette conférence, le président du Groupement a demandé aux contribuables qui sont en retard de paiement des impôts de l’année fiscale en cours, de tout faire pour s’acquitter de leur devoir. Aux dires de M. Cissé, des négociations seraient en cours avec les responsables fiscaux pour supprimer les pénalités afin de faciliter le paiement.

Sory I. Konaté

(Stagiaire)

16 Octobre 2013