Partager

Plus de la moitié des casques bleus tués entre 2013 et 2017 ont trouvé la mort au Mali. Sur les 170 casques bleus tués depuis le début de l’année 2013 jusqu’à la fin de septembre 2017, 86 sont tombés au champ d’honneur en servant la Minusma créée il y a quatre ans.

Le « très grave défi » auquel sont confrontés les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) exige que des efforts supplémentaires soient déployés pour que l’opération puisse remplir son mandat.

C’est le constat présenté il y a une dizaine de jours aux Etats membres par le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, lors d’une réunion de travail organisée en marge de la Conférence ministérielle de l’ONU sur le maintien de la paix qui se tient à Vancouver, au Canada.

L’Indicateur du Renouveau du 08 Décembre 2017