Partager

Le Haut conseil Islamique du Mali a organisé un meeting d’information sur la situation sécuritaire au Mali le Samedi 29 Juin 2019 au palais des sports de Bamako. L’objectif de cette rencontre était de tirer la sonnette d’alarme sur l’insécurité qui règne au Mali en général et dans la région de Mopti. Ce meeting était placé sous l’égide du président du Haut Conseil Islamique du Mali Ousmane Cherif Madani Haidara.

La situation sécuritaire est devenue préoccupante au Mali. Elle se caractérise par le carnage contre les civils, des enlèvements de bétails, des greniers sont incendiés….. C’est dans le souci de mieux édifier la population sur la gravité de la situation que le haut conseil islamique a organisé ce meeting d’information.

Ils étaient des centaines de fidèles musulman à répondre présents à l’appel du président du Haut Conseil Islamique. D’entrée de jeu, le 3ème vice-président du haut conseil islamique Mohamed Traoré a fait part à l’assistance de la vision des membres du Haut Conseil Islamique sur la situation sécuritaire au Mali. Pour eux, la crise sécuritaire au Mali s’est déplacée du Nord au Centre du Pays malgré la présence des forces étrangères au Mali. Un état de fait incompréhensible pour le peuple malien a affirmé le 3ème vice-président.

En ce qui concerne la recrudescence de la violence dans la région de Mopti, M Traoré a affirmé que c’est un complot contre les peulhs et les dogons. « Ces deux communauté ont cohabité ensemble depuis des siècles, des liens de mariage, de fraternité existent entre ces deux communautés. Il ne peut en aucun moment y avoir de violence d’une-t-elle envergure entre les peulhs et les dogons » dira Mohamed Traoré. Il ajoutera que les auteurs de ces tueries ne peuvent pas être des maliens. C’est pourquoi il a invité les autorités à mettre tout en œuvre pour traquer et punir les auteurs de ces crimes devant les juridictions.

Pour la résolution de la violence au centre du pays, le haut conseil Islamique à travers son 3ème vice-président estime qu’elle passe par la démilitarisation des milices, la présence des représentants de l’Etat ainsi que la présence des forces de défense et de sécurité au côté de la population.

Pour sa part, le président du Haut conseil Islamique Ousmane Madanie Haidara a exhorté les maliens à l’union et à la solidarité nationale envers les déplacés de la région de Mopti.

Ce meeting a été mis à profit pour une collecte de fonds. Le 2er vice-président Thiorno Hadi Thiam a laissé entendre que le haut conseil islamique attend collecter 200 millions. Cette somme permettra de venir en aide aux déplacés du centre du pays dira le 2ème vice-président. C’est pourquoi il a invité tout le peuple malien à mettre la main dans la poche. Ce numéro 76767988 est ouvert au public pour le transfert d’argent via orange money.

Bissidi Simpara
Bamako, le 1er Juillet 2019
©AFRIBONE