Partager

Au moins 31 personnes sont mortes et près de 100.000 sont sinistrées après des inondations causées par de fortes pluies tombées depuis mi-juillet au Niger, a annoncé mardi l’ONU. Un précédent bilan établi ce week-end par nos soins à partir de données de l’ONU et des autorités faisait état d’au moins 20 morts. Après une visite sur des sites inondés par une crue du fleuve Niger, le président Mahamadou Issoufou a promis lundi sur la télévision publique une aide de 1.400 tonnes de vivres et un fonds de 600 millions FCFA (900.000 euros) aux profit des sinistrés. « Cela ne suffira pas. Je lance un appel à nos partenaires afin qu’ils nous aident à surmonter cette situation difficile », a-t-il déclaré. Mais l’opposition critique le régime pour son « inertie ». « Il n’y a eu aucune aide du gouvernement aux sinistrés livrés à leur sort, c’est irresponsable », a affirmé Seïni Oumarou, le chef de file de l’opposition, sur des télévisions privées. Des centaines d’hectares de champs, des jardins, des mosquées, des puits d’eau potable sont engloutis par les eaux dans les zones affectées, selon la Croix-Rouge locale et l’ONU. AFP