Partager

Le Premier ministre Modibo Sidibé a supervisé, mardi dernier des parcelles rizicoles de Dioro en 4e région. Après des entretiens avec les producteurs et les techniciens, dont le directeur général de l’Office riz Ségou, la satisfaction se lisait sur les visages. A l’ORS, 62 928 tonnes sont attendues en fin de campagne 2008.

Le Premier ministre et sa suite ont visité le 28 octobre 2008 certaines parcelles et infrastructures rizicoles de Dioro, une zone qui a toujours relevé le défi en matière de production. Les explications du directeur général de l’ORS, Kassim Dénon, font croire que cette structure compte sur le gouvernement pour la maintenance régulière des installations.
La délégation a passé près de deux heures dans les champs de riz, ce qui a permis au PM de mesurer davantage la pertinence de sa politique vis-à-vis des producteurs. Et en raison de l’accès aux intrants, Anna Thiocary, propriétaire d’un hectare depuis 12 ans, veut à présent plus d’espace pour produire plus.

Les producteurs de la zone de Dioro par la voix Tiékoura Soré ont remercié le gouvernement pour « l’Initiative riz » et ses mesures d’accompagnement. Grâce à ces mesures, les producteurs s’engagent et sont disposés à gagner ce légitime combat qui est la sécurité alimentaire. Le maire de la Commune de Dioro a abondé dans le même sens. Il a indiqué que pour un coup d’essai, l’initiative a été un coup de maître pour le peuple malien, qui s’est levé comme un seul homme pour l’atteinte des objectifs assignés.

Le directeur général de l’ORS, pour sa part, a salué la présence de Modibo Sidibé dans sa zone. Il a apprécié la méthode du PM qui consiste à « initier, impulser, suivre et évaluer afin de trouver la vraie réponse à nos préoccupations ».

L’ORS est un établissement public à caractère administratif qui se doit de proposer et d’exécuter tous les projets et programmes visant à la production de la filière riz. Dans l’optique de satisfaire le pays, il encadre les paysans pour le développement de la culture du mil, du sorgho, du maïs, de l’arachide, du fonio, du manioc, du sésame en plus du riz et des cultures maraîchères.

Plus de 100 % de réussite

Ces différents systèmes s’exercent sur un potentiel agricole de 34 076 ha rizicultivables en submersion contrôlée et 87 000 ha de cultures pluviales. Pour la campagne agricole 2008-2009, la production globale attendue toutes spéculations confondues est de 140 000 tonnes contre 73 170 tonnes la campagne écoulée.

En matière de riz, la production attendue est de 62 930 tonnes. Avec ces 171 agents l’ORS arrive à encadrer 232 850 habitants. En ce qui concerne « l’Initiative riz », elle a enregistré l’adhésion totale des riziculteurs et du personnel. Le travail a été d’ailleurs facilité par l’organisation d’une faîtière dénommée Nieta.

Dans la pratique selon le DG de l’ORS, l’objectif de départ de semis était de 30 000 ha et les réalisations ont atteint 32 226 ha soit un taux de 107 % des prévisions. L’ORS s’est donc battu pour acheter sur fonds propres 95 tonnes de semences, des motopompes, organiser des appels d’offres d’engrais.

A ces actions s’ajoutent l’entretien courant du réseau hydraulique pour un montant de 208 millions de F CFA et la réhabilitation des casiers de Farako et Tamani pour un montant de 2,7 milliards de F CFA. La réussite enregistrée est due en grande partie à la bonne pluviométrie d’une part, et d’autre aux efforts déployés par le gouvernement à travers la subvention des engrais et semences et autres à hauteur de 1 milliard 132 millions F CFA.

Après avoir longuement écouté les acteurs, le Premier ministre n’a pas tari d’éloges à l’endroit des intervenants. « L’Etat continuera à subventionner les intrants agricoles à condition que les producteurs s’acquittent normalement. Ce mécanisme doit se faire dans une synergie entre producteurs, opérateurs économiques, consommateur et le gouvernement ».

Tout porte à croire que « l’Initiative riz », à cette cadence, donnera l’occasion au Mali de poser les vraies balises de la souveraineté alimentaire.

Assitan Haïdara

(envoyée spéciale)

30 Octobre 2008