Partager

Intitulé : « le manuel de la Citoyenneté », le livre remis vendredi aux ministres de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et de l’Administration territoriale et des Collectivités locales est un document de 57 pages. Il se veut un manuel d’information, de sensibilisation, de formation et d’éducation pour la participation des femmes à la vie publique et à la prise de décision au Mali. Il a été réalisé grâce à l’appui de l’ambassade du Canada au Mali sur un financement de l’Agence Canadienne de développement international (ACDI), en partenariat avec le département de la femme.

Le manuel remis sous l’œil vigilant de l’ambassadrice du Canada au Mali consacre d’une part la fin de l’Acte I de l’initiative Citoyenne Cri 2002 pour une meilleure participation des femmes aux élections générales de 2007, et ouvre d’autre part, l’Acte II de l’initiative devant intensifier et pérenniser les principaux résultats, acquis et enseignements issus de 2007 pour les enjeux et défis à venir.

Le volet I du manuel est relatif à l’élaboration des modules de formation sur l’importance des élections générales pour la participation des femmes à la vie publique et à la prise de décision à l’organisation des sessions de formation des formateurs et des animations de proximité dans les collectivités ciblées. Un deuxième volet consiste à la conception, l’élaboration, l’adoption, le lancement national, etc. Huit modules sont retenus dans le manuel.

A travers ce manuel, Cri 2002, selon Dr. Sall, entend donner aux femmes du Mali « une croissance plus claire, plus concrète » du problème de leur participation à la vie publique et à la prise de décision et à les accompagner.
Le manuel de la Citoyenneté s’inscrit comme un appel de Cri 2002 aux femmes du Mali pour qu’elles fassent sienne cette idée, selon laquelle, la réflexion sur leur avenir peut éclairer leurs actions présentes.

A en croire Dr. Sall, le manuel de la Citoyenneté est dédié sous quatre dynamiques interconnectées. Il s’agit de la dynamique de la Plate-forme pour l’Action de Beijing (1995), la dynamique de la table ronde de Bamako de la Communauté des Démocraties (2006), la dynamique du Consensus de Bamako qui vient d’être adopté le 17 novembre dernier et enfin la dynamique de la Charte de Kurukanfuga (1236) adoptée pour régir la vie du grand ensemble mandingue.

Les ministres présents à la cérémonie et l’ambassadrice du Canada au Mali se réjouissent de la conception de l’ouvrage, qui, à leurs yeux, est un support inestimable qui retrace les enjeux et défis passés, présents et futurs pour une participation accrue et renforcée des femmes à la vie publique et à la prise de décision.

Le mérite de Cri 2002, selon le ministre de la Culture représentant son collègue de l’Administration territoriale, est non seulement d’avoir participé activement et positivement à la mobilisation citoyenne au cours des législatives de 2007, mais aussi et surtout d’avoir capitalisé les principaux résultats, acquis et enseignements auxquels il est parvenu pour servir de tremplin pour les élections futures et la consolidation de la démocratie au Mali.

Amadou Sidibé

10 mars