Partager

Lassine Bouaré, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, et Bassary Touré, vice-président de la BOAD, ont procédé à la signature de l’accord de prêt du projet d’aménagement en 2 x 3 voies du boulevard du 22-Octobre 1946, en 2 x 2 voies de la corniche et de renforcement de l’avenue du 5-Septembre à Bamako.

Dans son intervention à cette occasion, Bassary Touré, par ailleurs ancien ministre des Finances du Mali, rappellera que ce projet vient en renforcement de la construction de l’échangeur multiple au rond-point de la paix.

 » Ce projet en 2 x 3 du boulevard du 22-Octobre et un 2 x 2 voies de la corniche permettra d’améliorer la circulation routière dans la ville de Bamako avec une meilleure répartition du trafic et la sécurisation du déplacement des usagers dans cette zone. Il démontre la volonté des autorités maliennes de régler le problème de fluidité du trafic dans la ville de Bamako », dira-t-il.

Le projet porte sur 9 milliards de F CFA, soit 95 % du coût global. Toutes les dispositions ont été prises pour accélérer l’instruction du dossier relatif à son financement. Avec ce montant, les engagements de la BOAD dans le secteur des infrastructures de transport au Mali s’élève à 89,5 milliards de F CFA.

La Banque a déjà financé la construction d’un échangeur multiple au rond-point de la paix et l’aménagement en 2 x 2 voies de l’avenue Kwame NKrumah et de la section urbaine de la route nationale n°5, la construction et le bitumage de la route Manantali-Mahina, l’aménagement du barrage de Taoussa, l’aménagement hydro-agricole du casier de Molodo-Nord à l’Office du Niger phase I.

En outre, la deuxième phase du projet d’aménagement hydro-agricole du casier de Molodo-Nord est en cours d’évaluation sur le terrain et deux prêts complémentaires relatifs aux projets de construction de la route Bougouni-Sikasso et la route Bandiagara-Bankass-frontière du Burkina sont en cours d’instruction à la Banque.

La Banque a également financé la réalisation d’une quinzaine de routes inter-Etats contribuant à diversifier les axes reliant tous les Etats. La BOAD contribue à la réhabilitation des chemins de fer Dakar-Bamako et Abidjan-Ouagadougou.

Les réseaux de télécommunication des pays de l’Union ont bénéficié des financements pour la réalisation d’investissements permettant de moderniser les équipements, d’élargir la gamme de services et d’accroître la densité téléphonique.

La Banque a ainsi contribué au financement du projet régional de production et de transport de l’énergie de la centrale hydroélectrique de Manantali. Dans le domaine de l’hôtellerie, la BOAD accompagne le Groupe Azalai Hôtels dans le financement de ses projets d’investissements.

 » Ce sont ces performances qui valent à la BOAD la crédibilité dont elle jouit à l’intérieur de l’Uémoa (émetteur de référence sur le marché financier régional) ainsi qu’auprès des bailleurs de fonds internationaux (Banque mondiale, Groupe de l’AFD, BAD, BEI etc.) »

La BOAD sera à l’horizon 2020, une banque de développement forte et de référence mondiale dans le marché commun régional.

Alexis Kalambry

16 Juillet 2010.