Partager


Coupe de l’intégration Africaine


La Comme III s’impose sur le fil du rasoir

La finale de la Coupe de l’intégration africaine de football s’est jouée le 27 Mai 2008 au Stade Ouezzin Coulibaly. Cette fête sportive était présidée par le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, M. Badara Alou Macalou, en présence de l’ambassadeur du Burkina Faso et plusieurs invités.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que la fête soit belle, et tout le monde était unanime à reconnaître que l’organisation a été parfaite et qu’aucun détail n’a été négligé.

La finale qui a opposé la Commune III au Burkina Faso FC a été pleine de suspense. Rappelons que la compétition a démarré depuis le 6 Mai et regroupé 22 équipes : les Communes I, II, III, IV, V, VI, le Nigéria, le Ghana, le Gabon, la Sierra Léone, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Jeunesse UA, le Cameroun, le Burkina Faso, le Senégal.

La coupe de l’intégration africaine rentre dans le cadre des activités de la fête africaine célébrée chaque 25 Mai de l’année. Une occasion, pour les communautés africaines vivant au Mali, de nouer des liens de fraternité et d’amitié avec celles de leur pays d’accueil qu’est le Mali.

En 1/2 finale, la Commune III et le Burkina Faso se sont débarassés respectivement de la Commune I (2-0) et du Sénégal (5-1). La commune III ouvre ainsi le score à la 16e minute par Nouhoun Coulibaly. Loin de se décourager, le Burkina Faso égalisera à la 52e minute par Zoumana Diakité.

C’est sur le score de 1 but partout que l’arbitre central mettra fin aux 90 minutes. Il a donc fallu recourir aux tirs au but pour voir la Commune III s’imposer par 3 à 2. Du coup, les communards remportent la coupe plus une somme de 75 000 F CFA, et l’équipe vaincue empochera, en plus des fleurs, la somme de 25 000 FCFA.

D’autres prix de récompenses furent offerts. Ainsi, le meilleur buteur Mohamed Thierro, avec 4 buts marqués (Burkina Faso), a obtenu 10 000 FCFA. Le meilleur joueur, Seydou Barro (Burkina Faso), fut aussi recompensé avec 10 000 F CFA. L’équipe fair-play (la Commune I) empoche également 10 000 F CFA. Des diplômes de participation furent donnés à toutes les communautés africaines vivant au Mali.

Notons que les communautés africaines vivant au Mali sont regroupées au sein d’une Fédération des Communautés Africaines au Mali (FECAM).

Du 02 Juin au 8 juin 2008

Visite des moines du Shaolin

Pour rassurer les Maliens et les fans du Kung Fu Wushu, le comité d’organisation, dirigé par Me Cheick Coulibaly, ceinture noire 6e DAN et non moins président de la fédération malienne du King Fu Wushu, vient de confirmer l’arrivée des Moines de Shaolin.

C’était le 27 Mai 2008, à la faveur d’une rencontre avec les membres des différentes commissions mises en place pour la circonstance. “Aujourd’hui, tout est fin prêt pour réserver un accueil chaleureux à nos hôtes. Maintenant, nous attendons le jour J et je vous dis que le plus dur reste l’assiduité, la patience et le courage. Je crois en vous pour remplir les missions confiées”, a-t-il déclaré.

Au delà de l’aspect festif et sportif, cette visite des Moines de Shaolin témoigne des bons rapports existant entre le Mali et la Chine, grâce aux actions menées par le Président de la République. “Faire déplacer ces moines n’est pas chose aisée. La visite de ces hommes sacrés prouve que la Chine reconnaît les efforts des plus hautes autorités du Mali, dans le domaine du développement agricole, à travers Banny Kanté et CGC”, a déclaré Liou, PDG de l’entreprise.

Pour Me Cheick Coulibaly, il s’agit bel et bien des moines de Shaolin et pas d’autre. Et à propos de l’arrivée de Jackie Chan et Jet Li, il a précisé : “Je démens catégoriquement cette information qui vise à nosu discréditer vis à vis de l’opinion nationale et internationale”. L’occasion est ainsi donnée aux Maliens d’assister à des démonstrations d’arts martiaux. Ces manifestations sont programmées au CICB et au Stade Modibo Keïta (pelouse et pavillon des sports).

Eliminatoires Can et Mondial 2010

L’AJSM sensibilise ses militants

C’est dimanche prochain que le Mali affrontera le Congo, au Stade du 26 Mars, dans le cadre des éliminatoires CAN et Mondial 2010. C’est ainsi que l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM) a organisé une rencontreet s’est attachée les services de Gaoussou Drabo pour inciter les journalistes à accompagner les Aigles vers la victoire.

On se rappelle que cet engouement avait été entamé lors des échéances de 2008. Ainsi, M. Drabo invitera la presse sportive à éduquer la population sur les enjeux et contours de ces éliminatoires. Des appels au fair-play ont été demandés par la Presse sportive, pour ne pas tomber dans le scénario regrettable de Mars 2005.

Autre sujet débattu : les incidents survenus lors de la conférence de presse orgnasiée par la FEMAFOOT le 21 Mai 2008, où une rixe avait éclaté entre deux confrères. Pour Gaoussou Drabo, cela n’honore pas la presse sportive. “En tant qu’ acteur de ce monde, je me sens concerné, car les images télévisées ternissent notre image. Quoiqu’il arrive, il faudrait régler cela à l’interne. C’est pour cela que je prône l’auto-régulation de chaque journaliste. Plus jamais ça encore au Mali !”, a-t-il déclaré.

Au cours de cette rencontre, les difficultés et obstacles rencontrés ont été évoqués. Ainsi, des dires du président Karim Doumbia, il ressort que des rencontres et échanges périodiques seront désormais programmés en vue de maintenir de bons rapports d’amitié et d’unité entre les militants de l’AJSM.

Aussi, il est prévu une rencontre entre l’AJSM et le bureau fédéral pour une répartition équitable de la diffusion des informations entre tous les journalistes sportifs. Aussi espère-t-on qu’au sortir de cette rencontre capitale, tous les journalistes sportifs parleront le même langage, mais à condition que les responsables de l’AJSM s’y mettent, comme l’a promis le président d’honneur, Gaoussou Drabo.


Réunion tripartite

De nouvelles stratégies dévoilées

En prélude aux matches internationaux, dont le match Mali-Congo du dimanche, la commission tripartite AJSM-FEMAFOOT-Ministère des Sports a rencontré la presse le 28 Mai 2008 à la Maison de la Presse.

Au cours de ce point de presse, le principal conférencier, Abdoulaye Ouédraogo, DAF adjoint au ministère des Sports, a dévoilé les nouvelles stratégies organisationnelles des matches internationaux. Il était assisté du président de la commission d’organisation de la FEMAFOOT, Facourou Sylla, du directeur adjoint du Stade du 26 Mars, du chargé à la communication de la FEMAFOOT, Mamadou Kaloga et du présidnet de l’AJSM, Karim Doumbia.

Suite aux recommadations et exigences de la FIFA en Décembre 2006, les autorités administratives et sportives étaient obligées de prendre des mesures draconiennes. C’est ainsi que dans le souci de rentabiliser désormais les recettes, une initiative commune fut adoptée. “Nous avons désormais décidé de rompre avec les vieilles habitudes; et il faut des mesures de redressement. Le football n’est pas seulement un simple loisir, mais aussi un facteur de développement d’un pays”, a déclaré le conférencier.

Ainsi à partir du match de dimanche prochain, en commun accord avec la FEMAFOOT, il a été décidé de supprimer les cartes permanentes (qui n’auront plus droit à l’accès au stade), des cartes professionnelles du département, et des badges. Seules sont acceptées les cartes internationales des joueurs Seniors, les cartes AJSM et celles des arbitres. En dehors de ces trois cartes, aucune carte ne sera acceptée.

Le match est prévu pour débuter à 18 heures, et le Stade sera ouvert à 15 heures. 250 stadiers seront recrutés et 1 500 agents de sécurité mobilisés pour assurer le bon déroulement du match. Pour la sécurité des supporters qui viendront certainement en grand nombre, il y aura 16 portes d’entrée et 23 portes d’évacuation pour permettre la fluidité de la libre circulation.

Le conférencier a profité de l’occasion pour annoncer qu’il y aura un guichet spécial ouvert pour les porteurs d’uniforme qui payeront le demi-tarif. “Je compte beaucoup sur vous, la Presse, pour relayer l’information. Et je demande aux porteurs d’uniforme de nous faciliter la tâche en portant leurs tenues et leurs cartes professionnelles. Une manière, pour nous, de dire que football rime avec sécurité” , a-t-il dit.

Les prix retenus sont fixés à 1500 FCFA et 1000 FCFA pour les billets. Les recettes nettes sont partagées comme suit : 65% au Trésor, 15% à la Fédération et 20% au Stade de compétition. Rappelons que le record de recettes a été battu, en Octobre 2007, lors du match Mali-Togo, avec plus de 54 millions de FCFA gagnés, contre 52 millions lors du match Mali-Sénégal en 2006.


Match Mali-Congo

L’ASIAM se mobilise

En prélude au match Mali-Congo du 1er Juin prochain, l’Association des Supporters Indépendants du Aigles du Mali (ASIAM) se mobilise également pour accompagner les Aigles vers la quête de la victoire.

Aussi, des séances de répétition sont organisées tous les jours, et des stratégies sont adoptées pour pousser les Aigles à se surpasser. Le président de l’association, Cheickné Demba, appelle tous les maliens à faire des bénédictions.

Nous,nous allons faire notre boulot qui est de supporter jusqu’au bout. Pour cela j’en appelle à l’union de tous les Maliens, pour que les Aigles puissent décrocher les trois points, peu importe la manière“ , a-t-il dit. Rappelons que l’ASIAM ne cesse d’enregistrer chaque jour de nouveaux adhérents qu’on estime aujourd’hui à plus de 10 000.

Des convois de supporters sont annoncés, venant de toutes les régions du Mali. Du coup M. Demba lance un appel pressant à toutes les bonnes volontés, afin qu’elles leur viennent en aide. “Mon principal souci, c’est comment gérer tous mes militants qui viendront suivre le match. Pour cela, il me faut 1000 billets au moins. Comme vous savez, c’est moi qui prends en charge tout ce beau monde”, a-t-il précisé. Espérons que les bonnes volontés se manifesteront, car il s’agit d’une cause nationale.


Rassemblées par Sadou BOCOUM

30 Mai 2008