Partager

Complexe sportif de Kabala


Une effervescence indescriptible

Depuis le regroupement des joueurs de l’équipe nationale, le complexe sportif de Kabala ne cesse d’enregistrer des visites incessantes. Les uns, pour voir ou toucher les joueurs professionnels; les autres, pour aller quemander soit de l’argent, soit des maillots. Sans surprise, Frédéric Kanouté et Djila sont les vedettes à la une.

Kabala s’est subitement transformé en centre-ville vers lequel tout le monde convergeait. Mais des mesures draconniennes empêchent des centaines et de personnes de franchir le portail devant lequel un important cordon de sécurité a été installé. C’est dire que durant tout le mois de Juin, on assistera à ce phénomène surtout si le Mali venait à battre le Congo, le 1er Juin prochain justement.


CHAMPIONNAT NATIONAL D.1

Une occasion pour le Djoliba de prendre de l’avance
Les 29 Mai et le 4 Juin prochains, le Djoliba AC disputera ses deux matches en retard du championnat national de D.1 à Bamako, respectivement face à l’ASKO et au Nianan de Koulikoro.

Une occasion inouie pour les locataires de Hérémakono de prendre de l’avance sur leur poursuivant et adversaire sérieux pour le titre. En effet, étant déjà leade, si le Djoliba venait à gagner ses deux matches, l’écart serait de 7 points entre lui et le second : le Stade malien de Bamako.

Ainsi, les Rouges possèderont 38 points, contre 31 points. Ce qui risquerait d’être le tournant du championnat, même s’il restera 10 journées à jouer. Mais n’anticipons pas, car le Djoliba a toujours peiné devant les équipes jugées trop faibles.


JOURNALISTES SPORTIFS

Une remise en cause s’impose


La question qui taraude les esprits, c’est de savoir si c’est le retour des vieux démons, chez les journaliste sportifs. On peut répondre par l’affirmative, après la tenue des deux points de presse animés par la FEMAFOOT et le selectionneur national.

Le Mali entrera de plein fouet dans les éliminatoires cumulées CAN-Mondial 2010. Or, c’est dans la sérénité, et la communion des coeurs et des esprits qu’on pourra réaliser des résultats escomptés.

Mais vu l’atmosphère délétère qui règne en leur sein, il est temps que les journalistes sportifs prennent conscience de l’enjeu. En tout cas, l’échec des Aigles ne sera ni celui de la fédération, ni celui du ministère des Sports, e,core moins celui des journalistes sportifs, mais de tout le Mali.


FC BARÇA

Une nouvelle étape pour Seydou Keïta

Le milieu de terrain des Aigles du Mali, Seydou Keïta, vient de franchir une nouvelle étape de sa carrière professionnelle footballistique. En effet, celui fut le meilleur joueur Junior en 1999, lors du mondial au Nigéria, a signé un contrat de 4 ans au FC Barça.

Ce qui n’est pas une surprise, pour celui qui connaît les talents de Seydoublen depuis son Lafiabougou natal. On se rappelle qu’il a été découvert par le public sportif en 1995, grâce à la finale de la première édition de la Coupe Demba Coulibaly de l’ORTM, où son école fut battue en finale, au Stade Mamadou Konaté, face à celle de Missira.

Plus tard, il se retrouvera au CSK en 1997, pour ensuite émerger en Europe. Lors de la CAN 2008 au Ghana, le capitaine des Aigles, Djila, ne tarissait pas d’éloges sur Seydou Keïta, pour sa saison réussie au FC Séville.

“Je savais que Seydou avait beaucoup de talents. A Lens, il ne pouvait pas exprimer tout ce qu’il avait, à cause de son rôle. Je suis sûr qu’il ne restera pas à Seville l’année prochaine, car c’est un grand joueur”, avait déclaré Djila.

Le montant de la clause de départ de Seydoublen, au Barça, sera de 90 millions d’euros, soit 58,8 milliards de FCFA. Même si le club n’a pas voulu le préciser, le montant de son transfert avoisinerait les 14 millions d’euros, soit 9,1 milliards de FCFA. Aujourd’hui âgé de 28 ans, Seydou Keïta vient tout simplement d’être récompensé pour son mérite de footballeur inné.

CAN-MONDIAL 2010

Prépératifs des éliminatoires

C’est dans une ambiance sereine et bon enfant que le séectionneur national, Stephen Keshi -Madou Coulou à ses côts- que les premiers entraînements ont débuté à Kabala.

Le groupe, qui affiche presque complet, s’est déjà mis au travail. Et joueurs et encadreurs ne pensent qu’au match du 1er juin.

Une occasion, pour les partenaires de Mahamadou Diarra “Djila”, de prendre une revanche pour leurs supporters, après la grosse désillusion de la CAN 2008, surtou que le Mali a toujours raté ses premiers matches officiels.

Rappelons que le mois de Juin sera chargé, car les Aigles vont disputer des matches face au Congo à Bamako les 6,7 et 8 Juin 2008 ; face au Tchad à N’Djamena le 13 Juin ; face au Soudan à Khartoum; et enfin, le 22 Juin face au Soudan, à Bamako.


Le programme :

1ère journée : Mali-Congo : 1er Juin à Bamako
2e journée : Tchad-Mali : 6, 7 et 8 Juin à N’Djamena
3e journée : Soudan-Mali : 13 Juin à Khartoum
4e journée : Mali-Soudan : 22 Juin à Bamako
5e journée : Congo-Mali : 7 Septembre à Brazaville
6e journée : Mali-Tchad : 12 Octobre à Bamako.


Rassemblées par Sadou BOCOUM

28 Mai 2008