Partager

Championnat National D.1 : La descente aux enfers du Débo Club


Décidémment, rien ne va plus au sein du Débo Club de Mopti. En effet, pour cette 15e journée du Championnat national qui s’est disputée le dimanche 11 Mai 2008, le représentant de la Vénise malienne a connu un enième revers à domicile face au COB (0-1).

Du coup, on songe déjà à une descente en 2e division. Après avoir tenu le Stade malien de Bamako en échec, on croyait que le Débo était bien parti pour tenir le coup, mais…

A Ségou, l’AS Bakaridjan a étrillé les 11 Créateurs de Niaréla (Bamako) par le score de 4 à 0. A Sikasso, le Stade malien de Sikasso a été contraint au nul (0-0). La surprise est venue de Koulikoro, où le CS Duguwolofila a battu le CSK (1-0).

A Bamako, l’ASB, presque sans entraîneur, s’est logiquement fait battre par l’AS Réal (0-1); et le Stade malien de Bamako a battu l’ASKO (2-0), et cela, après la démission du “pompier“ Cheick Diallo. Quant au match Djoliba-Nianan, il se jouera en principe le 15 Mai prochain, pour cause de compétition africaine.

Rappelons que le Djoliba est allé battre à domicile leManga Sport du Gabon (2-0) et se qualifie ainsi pour le prochain tour. L’issue de cette 15e journée a donné un classement provisoire.

Ainsi, le Stade malien de Bamako est en tête avec 31 points . Il est suivi du Djoliba qui a 29 points et deux matches en retard, et de l’AS Bakaridjan qui est 3e avec 26 points. En bas du tableau, le Débo et le Nianan occupent les 13e et 14e places, synonymes de descente en 2e division, avec respectivement 10 et 5 points.

ASB

Le comportement inadmissible d’un joueur

Lors de la 15e journée entre l’ASB et l’AS Réal, tout le public sportif présent au stade s’est demandé si le joueur de l’ASB, Ousmane Bagayogo, jouit encore de toutes ses facultés mentales.

En effet, juste après avoir remplacé un de ses partenaires, Ousmane Bagayogo s’est coupable d’un comportement anti-sportif. Et seul l’arbitre assistant, Drissa Niaré, s’en était rendu compte.

Et c’est tout naturellement qu’il le signala à l’arbitre central pour qu’il sanctionne le joueur fautif. Ainsi, c’est sans surprise que ce dernier fut sanctionné par un carton le rouge. Mais le joueur… refusa catégoriquement de quitter le terrain. Pire, il alla jusqu’à… demander des explications à l’arbitre assistant.

Malgré les prières de ses partenaires -et même de ses adversaires-, Ousmane Bagayogo maintint son refus. Et cela dura plus de six minutes, ce qui occasionna l’arrêt du match. Finalement, c’est sous les huées du public que Ousmane Bagayogo consntit à quitter l’aire de jeu.

Cette attitude risque de lui coûter cher, voire même influer sur sa carrière footballistique. D’abord pour avoir osé défier les arbitres, et surtout pour avoir penalisé son équipe.

Il venait d’ailleurs de sortir d’une longue suspension de son club, pour “indiscipline caractérisée“, dit-on. Aussi, un confrère, de remarquer que “Ousmane a intérêt à s’expatrier, car si jamais il est viré par l’ASB, il ne trouvera plus d’équipe au Mali“.

Pourtant, même s’il s’expatriait, le caractère d’un individu pourrait-il changer, pour autant? Quoi qu’il en soit, wait and see, comme dirait l’autre.

STADE MODIBO KEITA

Un tableau électronique toujours en panne

Depuis plus de deux mois, le tableau d’affichage électronique du Stade Modibo KEïta est resté en panne sans qu’aucune solution ne soit trouvée.

Ce qui est dommage, car les spectateurs retardaires sont obligés de demander pour être édifié sur le score des deux équipes. En tout cas, le Directeur du Stade est interpellé pour une réparation rapide de cette panne qui commence à agacer les habitués du Stade.

Aussi espère-t-on que d’ici la 16e journée, le public verra s’illuminer ce tableau. Un tableau qui avait pourtant été refectionné lors des compétitions internationales jouées au Mali.


TERRAIN ASKO EN COMMUNE I

Le gazon se meurt

Construit à plus de 7 millions de FCFA, grâce au soutien du Comité Olympique malien, le gazon du terrain ASKO, en Commune I, est en voie de disparition.

En effet, depuis la semaine dernière, le gazon n’est plus arrosé, faute… d’eau. Selon nos informations, l’Energie du Mali y a démonté son compteur, car la facture impayée est de 5 millions FCFA.

Malgré des tractations et mises en garde, les responsables de l’ASKO n’ont pu honorer leurs promesses. C’est dire que ni la Mairie de la Commune I, ni les bonnes volontés n’ont trouvé aucune solution.

C’est qu’il ne sert à rien de poser du gazon si les mesures d’accompagnement -le suivi et l’entretien- ne sont pas disponibles. Un appel est donc lancé au Comité Olympique et au ministère des Sports pour qu’ils sauvent ce joyau qui fait la fierté de la jeunesse de la Commune I.

JEAN AMADOU TIGANA

Officier de l’Ordre National du Mali

A la faveur d’une visite effeCtuée au Mali, en compagnie de son association humanitaire, M. Jean Amadou Tigana a bouclé sa visite dans notre pays.

Avant de s’envoler pour la France, M. Tigana a été reçu par le Chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré. Après des échanges, le Franco-Malien sera élevé au rang d’Officer de l’Ordre National du Mali.

Rappelons qu’un match de gala a été organisé entre l’équipe de Jean Amadou Tigana et celle des anciens footballeurs du Mali. Au finish, ce sont les hôtes qui ont gagné (2-1).

Ce fut une belle occasion de voir la prestation de certaines anciennes figures emblématiques du football malien. Notons que d’importants lots de matériels médicaux ont été offerts à certaines structures sanitaires de l’intérieur du pays.


Directeur technique national

Son nom sera connu ce mardi

Si tout se déroule bien comme prévu, le nom du Directeur Technique National (DTN) sera connu ce mardi, selon des sources proches du dossier. C’est dire qu’après moult tracttions et hésitations, la FEMAFOOT s’est enfin décidée, vu l’imminence des échéances.

En effet, c’est le 25 Mai prochain que les Aigles effectueront leur regroupement à Bamako en vue des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010. Le Mali affrontera le Congo Brazzaville les 30, 31 Mai et 1er Juin à Bamako.

Or, la nécessité d’un Directeur Technique National s’impose. Aussi espère-t-on que le choix qui sera porté sur lui sera unanimement accueilli par l’ensemble du monde sportif malien, et que ce dernier sera animé d’un esprit de collaboration et de partage.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

13 Mai 2008