Partager


Élection du bureau du district III/ Un véritable malaise

Plongé dans un sommeil profond depuis quatre ans, les acteurs et bonnes volontés de l’avancée du football et du sport en général de la Commune III pensaient avoir trouvé la solution, ce 10 Janvier 2009, avec l’élection d’un nouveau bureau du District III. Mais c’était sans compter avec la volonté des détracteurs conduits, dit-on, par le président sortant dudit bureua, M.Sory Niang.

Ainsi, au centre Aoua Keïta, sachant que l’ancien bureau est resté inactif pendant quatre années, tout aurait été mis en oeuvre, par lesdits détracteurs, pour faire capoter l’élection d’un nouveau bureau. Témoin le rapport financier qui dit que le bureau n’a pu enregistré que… 165 000 F CFA équivalant aux charges. Aucune compétition digne de ce nom, ni aucune réunion n’a pu être organisée. Pire, l’AS Commune III est tombée en disgrâce et s’est retrouvée en D.III.


Bref, le bilan est calamiteux.

Malgré tout, le président sortant a voulu se présenter à nouveau. Du coup, trois candidats ont été annoncés. Mais la représentavité de l’AS commune a bloqué l’élection, qui fut renvoyée afin de régler ce problème. Selon nos informations, un candidat a déclaré son retrait en faveur d’un autre candidat.

A noter que le District III comprend 8 équipes de football qui doivent élire le nouveau président. Mais comme on le constate, il s’agit d’en élire un autre, c’est-à-dire tout sauf Sory Niang.

C’est dire que c’est un véritable malaise qui prévaut à propos de cette élection en Commune III. Espérons seulement que le nouveau bureau pourra sortir la Commune III de ce malaise, quand on sait qu’elle a offert de grands talents aux clubs maliens et à l’équipe nationale.


Gestion des fonds alloues par la Norvège : Le football féminin en ébullition

En prélude à la reprise du Championnat du District de Bamako, on risque d’assister à une ébullition dans le monde du football féminin. En effet, selon nos sources, un comité de réclamation est en gestation pour exiger une gestion transparente, sinon aérée, des fonds alloués par la Norvège, dans le cadre de la coopération entre les deux fédérations sportives de football, la promotion et le développement du football féminin.

Toujours selon nos sources, une importante somme variant entre 20 et 30 millions de FCFA a été offerte tout récemment par la Norvège. Selon les responsables dudit comité de réclamation, l’information leur aurait été cachée. En effet, ils estiment que cette somme est destinée à l’organisation du Championnat.

On ne peut pas continuer à jouer 18 journées du Championnat du District et le tournoi national sans avoir un rond, alors que la Norvège donne de l’argent pour cela. Où va cet argent?”, a déclaré un des animateurs. Notons que 10 équipes existent à Bamako ; mais il reste à savoir si toutes ces 10 équipes sont solidaires dans cette réclamation…


A l’A.S.B. : C’est la dégringolade

Mais qu’elle mouche a piqué l’Association Sportive de Bamako (ASB), en ce début de saison 2008-2009, se demandent bien des acteurs du monde sportif? En effet, personne ne comprend cette dégringolade de l’équipe de Hamala Nimaga, pourtant réputée difficilement maniable. En cinq journées, les locataires de Garantibougou sont chuté jusqu’au rang… d’avant-derniers, avec seulement 1 but marqué, mais 9 buts encaissés.

Pourtant, l’ASB avait fait la fierté du football malien lorsqu’elle et même fait rêver tout le monde sportif, lors de la Coupe CAF en 2005-2006. On n’oublie pas également sa victoire finale en Coupe du Mali, face à l’ogre Djoliba en 2005, à Sikasso. Ce qui avait valu à équipe, d’obtenir son propre terrain d’entraînement. D’ailleurs, un tournoi de détection de nouveaux talents avait été organisé en 2007.

Selon nos investigations, l’absence des ténors de l’équipe est uniquement dû au manque de motivation et d’encouragement de la part des responsables de l’équipe. Ainsi, de nos informations, il ressort que les joueurs ne bénéficient ni salaires, ni de primes, encore moins d’autres motivations.

On nous a promis, à la fin de la saison dernière, que cette année, nous serons rémunérés à la fin de chaque mois. Ce qui nous a empêchés de partir vers d’autres clubs. Mais depuis lors, rien ne se dessine. Même le simple prix de transport n’est plus garanti. Or, tout le monde sait que le terrain est éloigné de la ville, surtout pour celui qui loge en Commune I”, a déclaré un joueur, amer.

Et un autre, d’enchaîner :Au lieu de chercher à motiver les anciens ténors, les responsables ont cherché à diviser. Sinon, comment comprendre que les responsables refusent de payer des motos aux ténors, mais le font aux nouveaux joueurs, surtout des néophytes qui arrivent en première division. Sinon, pourquoi nous allons refuser de jouer, si on gagne quelque chose?. Et l’arrogance du président est inadmissible, avec ses insultes grossières”.

Aux dires des déclarations du Secrétaire Général, M. Hassan Cissé, sur les antennes d’une radio de la place, cette situation difficile est due à quelques joueurs qu’il juge “rebelles”. Parmi eux, Mamadi Sidibé, Sidi Coulibaly entre autres.

Nous n’allons jamais prier que ce soit comme chez eux à la maison. Qu’ils sachent qu’ils jouent pour eux-mêmes. Il y aura toujours des joueurs qui vont jouer pour l’ASB. Mais moi, je suis optimiste pour la suite, même si les débuts sont pénibles pour nous”, avait-il déclaré. En tout cas, si aucune solution n’est trouvée, l’ASB ne risque-t-elle pas de descendre en 2è division?


Wait and see…


Tournoi de foot féminin : C’est parti !

C’est devant les responsables de la Ligue de football de Bamako avec, à leur tête, M. Boubacar M. Traoré, et les représentants des partenaires de Money Gram que le tournoi de football féminin a donné son coup d’envoi ce 10 Janvier 2009 au Stade Mamadou Konaté, devant un public venu en nombre.

Ainsi, le premier match a opposé l’USFAS et le FC Amazones. Finalement, ce sont les vices-championnes du District qui se sont imposées par le score de 2 à 1. Après avoir scoré à la 8è minute (par Fatim Diarra), les Amazones seront rejointes au score à la 35è minute (par Aminata Doumbia). Au retour des vestiaires, les vice-championnes vont marquer le 2è but synonyme de la victoire.

N’eussent été les maladresses criardes des attaquantes des “Militaires”, le score allait être plus lourd. Aujourd’hui (12 Janvier), on assistera à deux rencontres : entre le Réal et les Amazones de la Commune V d’une part, et d’autre part, entre l’AS Badéma et le Mandé.

La dernière rencontre se jouera demain (13 Janvier) entre les favorites, les Super Lionnes et Super club. En tout cas, ce tournoi a permis de connaître le degrés d’engouement du le public malien pour le football féminin.


Championnat national D.1 : Le réveil des attaquants

Il a fallu attendre la 5è journée pour voir enfin du spectacle offensif avec le réveil des attaquants. En effet, en cinq rencontres, 18 buts ont été marqués, alors que le nombre était limité à 18, et cela, en 7 matches, et moins pour les autres.

Aussi, à l’exception de la rencontre Jeanne d’Arc- AS Bakaridjan (1-1), le public a assisté à un festival de buts, notamment entre le CSK et l’ASB (5-0) et surtout, à Sikasso entre le stade local et l’ASKO (4-2). Enfin, depuis longtemps, le Djoliba a inscrit 3 buts face aux Onze Créateurs sans en concéder un. Cela est peut être dû à la titularisation de Abdoulaye Diakité, incontestablement l’un des meilleurs gardiens maliens. Pourvu qu’il accepte d’être conséquent avec lui-même…

Quelle que soit l’issue des deux autres rencontres, le CSK reste premier avec 13 points et la meilleure attaque (13 buts marqués + 10). Et le bas du tableau est occupé par l’ASB, 13è avec 3 points -8 ; et Al Farouk : 1 point – 5. Notons que les protégés de Hamed Traoré viennent d’engager leur point après 5 journées. Espérons enfin, que les attaquants pourront être encore plus brillants.


FEMAFOOT : La commission de discipline a sévi

Vu la feuille de match, le rapport de l’arbitre, celui du Commissaire, et conformément au Code disciplinaire de la CAF, la commission centrale de discipline de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) a décidé de sanctionner certains joueurs.

Ainsi, Moussa Samaké des Onze Créateurs, Brahima S. Sakho du Djoliba AC, Al Fousseyni Kouma du Réal, et ’Abdoulaye Konaté du CSK sont suspendus, chacun, pour un match équivalant à l’automatique, et condamnés au paiement d’une amende de 5 000 FCFA.

Quant à Sékou Berthé de l’AS Bakaridjan, il est suspendu pour deux matches, y compris l’automatique ; il écope aussi d’une amende de 10 000 FCFA pour cause de jeu brutal.

Décès du président Diarra : Les Amazones de la Commne V en deuil

Depuis ce 10 Janvier 2009, le football féminin est endeuillé par le décès du président M. Diarra de l’équipe de football des Amazones de la Commune V. Ce qui, du coup, a provoqué le report de la 2è journée du tournoi Money Gram devant opposer les Amazones au Réal.

C’est dire que les Amazones n’auront désormais qu’une pensée : tenter de gagner leur match pour rendre un dernier honneur à leur président. Avec la perte du président Diarra, c’est un coup dur pour l’équipe, car, durant toute son existence, l’homme avait consacré son énergie et son temps au succès des joueuses et de la promotion du football féminin en Commune V, plus particulièrement à Baco-Djicoroni.

Rassemblés par Sadou BOCOUM

12 Janvier 2009