Partager


Après le match Djoliba-Stade : L’entraîneur adjoint du Djoliba “pète les plombs”

Juste après le match Djoliba-Stade qui s’est soldé par le score de 1 but partout, les supporters du Djoliba ont tenu à manifester leur mécontentement, surtout à propos de la gestion de l’effectif de leur équipe.

En effet, les uns ont estimé que faute de compétition, certains joueurs ne méritaient pas de jouer cette rencontre ; tandis que les autres ont tout simplement dénoncé les différents changements intervenus au cours du match. En fait, n’eûssent été les précipitations et autres inefficacités des attaquants stadistes, les Rouges allaient essuyer une défaite, surtout en 2è mi-temps.

C’est donc au moment où les supporters de Hèrèmakono criaient leur ras-le-bol que l’entraîneur adjoint du Djoliba, Jonas Comban (qui était sur le point de rentrer à la maison), a brusquement clamé à l’endroit de… ses supporters : “Vous qui criez comme ça, vous ne connaissez rien ! D’ailleurs, vous ne partez même pas aux entraînements ! C’est vous les destabilisateurs du Djoliba ! On ne va plus nous tuer pour rien, car il y a de cela quatre mois qu’on n’a pas été payé ! Au lieu de crier comme ça, pensez à nous donner nos salaires ! ”.

Ces propos bilieux de l’entraîneur adjoint provoqua davantage la colère des supporters qui ont déclaré que ce n’est pas au Stade omnisports que les problèmes internes de l’équipe doivent être étalés. Ce qui assoiéra la conviction d’un supporter qui soutien que le match a été vendu : “Ce n’est pas parce que les entraîneurs n’ont pas été payés depuis quatre mois. Je suis convaincu maintenant qu’ils ont vendu ce match avec ces changements bidons effectués. On verra tout cela à Hèrèmakono, cette semaine”.

C’est dire ça risque de “barder” au terrain d’entraînement. Surtout que les avis divergent sur cette question de salaires impayés de quatre mois.

Coupe “Esthérita” à Lafiabougou : Susciter la pratique du foot féminin

Depuis la semaine dernière, le terrain “Chaba Sangaré” de Lafiabougou vibre au rythme du football féminin . Selon un des organisateurs (notre confrère Djibril Kaba de Radio Klédu), cette compétition vise à susciter la pratique du football féminin à Lafiabougou et en Commune IV en général. A cette compétition participent l’AS Mandé, l’AS Badéma de Niamakoro, les Super Lionnes et le Réal.

Rappelons que cette coupe dénommée “Coupe Esthérita”, qui est à sa troisième édition, est dédiée à une femme résidant en France et qui s’est consacrée à la promotion de cette discipline à Bamako.

La compétition a démarré avec la victoire des Super Lionnes sur le Réal (1-0). L’autre rencontre opposera l’AS Mandé à l’AS Badéma de Niamakoro. En tout cas, cette compétition arrive au bon moment, surtout quand on sait que la saison, qui est fermée depuis Juillet, permettra aux équipes de se préparer pour la saison 2008-2009.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

23 Décembre 2008