Partager


COUPE IBRAHIMA BAGAYOGO

Promouvoir la jeunesse de Daoudabougou

Depuis deux semaines, la Coupe Ibrahima Bagayogo dit “Jeune Premier” se poursuit et bat son plein à Daoudabougou. Cette compétition est en phase des 1/2 finales. Aussi, tous les soirs, ce sont des centaines de férus de ballon rond qui se retrouvent au terrain de Daoudabougou.

A noter que 24 équipe, toutes de Daoudabougou, participent à cette 1ère édition de la Coupe du parrain Ibrahima Bagayogo. Selon ce dernier, il s’agit de favoriser la promotion de la jeunesse du quartier, à travers le football. “C’est pour moi, ma façon d’aider les jeunes à se promouvoir et à s’épanouir surtout. Surtout qu’on sait que le football est devenu la discipline favorite de la plupart des jeunes. .Je suis convaincu qu’on détectera de nouveaux talents dont la Commune V et le Mali en général auront besoin dans le futur”, a-t-il décalré.

Et le pormoteur de l’évènement, d’ajouter : “S’il plaît à Dieu, je compte pérenniser cette coupe ; car cette première édition a été bien accueillie par les jeunes, surtout que tout se déroule dans le fair-play”. “Jeune Premier“, comme on l’appelle dans le quartier, a promis d’habiller les finalistes et de consentir d’autres gestes pour le développement des jeunes en dehors du sport.

Selon les organisateurs de cette première édition, cette Coupe de football n’est pas une surprise, quand on sait que “Jeune Premier“ a toujours participé à l’épanouissement de la jeunesse de Daoudabougou. Plusieurs cadeaux sont prévus le jour de la finale.

J.O. PEKIN 2008

Une cérémonie d’ouverture sans égale

Comme annoncé, la Chine a offert, au monde entier, une cérémonie d’ouverture sans précedent dans l’histoire des Jeux Olympiques de l’ère moderne. L’évènement a débuté par des scènes grandioses retraçant l’évolution historique de la Chine, de l’antiquité au temps moderne, avec toutes les facettes culturelles du pays de Mao Tsé Tong.

Ainsi, 205 délégations mondiales ont été émerveillées par la prestation des acteurs chinois avec les différentes scènes calligraphiques et chorégraphiques. Pour ces différentes prestations,14 000 personnes ont été mobilisées. Et 10 624 athlètes participeront aux Jeux, dont 17 athlètes maliens qui vont disputer 28 disciplines. Mieux : 90 Chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier ont assisté à la cérémonie d’ouverture, aux côtés du N°1 Chinois, Hu Jin Thao.

Il y aura 906 médailles à offrir. Ce qui fera dire aux observateurs présents que depuis l’avènement des Jeux Olympiques, on n’a jamais assisté à une ouverture de cérémonie aussi réussie que spectaculaire. Et d’autres, d’ajouter qu’il sera très difficile d’égaler cette mémorable cérémonie d’ouverture.

Tous ceux qui étaient présents à cette ouverture ont été surpris et émerveillés de la puissance chinoise, malgré que la Chine soit un pays en voie de développement”, a déclaré un observateur présent, visiblement dépassé.

CHANCES MALIENNES AUX J.O.

Le Mali chute d’entrée de jeu, mais…

Tous les férus de la balle au panier avaient les yeux rivés sur leur petit écran, pour voir la prestation de Hamchétou Maïga et de ses partenaires face à la Nouvelle Zélande. Surtout que les observateurs avertis avaient déclaré que les Championnes d’Afrique avaient le même niveau que leurs adversaires.

Malheureusement, les protégées de José Ruiz ont été menées par le score de 72 à76, autant dire de justesse et avec les armes à la main. Les quatre autres matches seront pourtant pénibles, car les Aigles maliens vont se confronter à de gros calibres : notamment la République Tchèque, les USA, l’Australie et la Chine.

Selon Hamchétou Maïga, ces J.O. leur permettront d’acquérir de nouvelles expériences. Tous les Maliens attendent alors avec impatience l’entrée en lice du champion mondial en Taekwondo, Daba Modibo Kéïta, de nos deux nageurs et des coureurs. Comme on constate finalement, la chance du mali d’enlever une médaille repose sur Daba Modibo Kéïta.


CHAMPIONNAT NATIONAL EN RETARD

Le Djoliba se rassure, en attendant


Le match en retard de la 21è journée du championnat national de première division s’est disputé le 10 Août 2008 et a consacré la victoire du Djoliba sur le Stade malien de Sikasso sur le score de 3 à 0.

Du coup, les Rouges de Hérémakono se rassurent, après leur déconvenue face aux Blancs de Bamako (1-2). Ainsi, après 22 journées disputées, c’est le Djoliba qui est en tête du classement avec 51 points : il devance ainsi de cinq points son poursuivant, le Stade malien de Bamako (46 points). Le COB, lui, reste loin avec 39 points.

C’est dire que le titre se jouera sans doute entre les deux gros calibres du football malien. Mais à quatre journées de la fin, rien n’est encore acquis, ni pour le titre, ni pour la descente en division inférieure. En effet, la lutte sera archarnée entre quatre équipes : le Duguwolofila, le Débo-Club, le Stade malien de Sikasso et le Nianan.

Signalons que le jeudi prochain, tous les regards seront rivés sur le derby Djoliba-COB. En attendant, la meilleure attaque est détenue par le Djoliba avec 36 buts marqués ; et la meilleure défense est détenue par le Stade malien de Bamako avec 7 buts encaissés.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

12 Août 2008