Partager

UNE PREMIERE A DAOUDABOUGOU

Dons de matériels sportifs aux équipes de football

Le 1er Août 2008, la cour de la mairie de Daoudabougou a été le témoin d’un évènement si rarissime dans le monde sportif qu’il explique la présence massive de tous les sportifs du quartier : le Maire de la Commune V, M. Demba Fané, a offert du matériel sportif à 16 équipes de football de Daoudabougou, qui étaient toutes représentées par leurs responsables respectifs.

Autres présences : celles du président de la commission sportive de Daoudabougou, M. Mamadi Samaké, entouré de ses collaborateurs, et de pratiquants d’arts martiaux, pour agrementer la fête. Une manière, pour eux, de rappeler au Maire qu’ils sont eux aussi de la partie?…

Selon le président de la commission sportive, M. Samaké, cet évènement de remise de jeux de maillots est une première à Daoudabougou. “Je suis vraiment ravi de l’acte de Demba Fané. Ce qui prouve qu’il reste et demeure auprès de la jeunesse du quartier. Je profite de cette occasion pour lancer un appel à d’autres bonnes volontés pour nous venir en aide. J’espère que l’exemple de M. Fané sera suivi par d’autres”, a-t-il déclaré.

Selon le porte-parole des 16 équipes bénéficiaires, ce geste de bonne volonté du Maire Demba Fané leur va droit au coeur.

Il a promis qu’un bon usage sera fait de ces maillots. Quant au donateur lui-même, il a déclaré que c’est sa façon de participer au développement et à la pratique du sport en général, et au football en particulier. “J’ai décidé d’offrir ces matériels sportifs aux équipes de football pour les encourager à plus de détermination et de courage. Je tiens à préciser que je l’ai fait non pas en tant que Maire, mais en tant que fils du quartier”, a-t-il précisé.

Notons que les 16 jeux de maillots de foot ont coûté environ 1 million de FCFA. Les équipes bénéficiaires sont toutes affiliées à la commission sportive de Daoudabougou : Espérance Dallas, Badéma, Brésil, Babemba, Diables Noirs, Espoir, Kankélé, MC Club, JSD, Yaoundé, Kaarta, Vétérans, Black Stars, Samory, Piment et Soni.

Le donateur a promis d’autres dons aux autres disciplines telles que les arts martiaux (kung fu wushu, taekwondo) et le basket-ball. “Lorsque la commission sportive m’a contacté pour lui venir en aide, je n’ai pas hésité ; car depuis l’arrivée de Mamadi Samaké et son équipe, le sport s’est développé à Daoudabougou.

Elle ne s’est jamais limitée uniquement au football, mais toutes les disciplines sont en efferverscence. Je serais toujours à leur écoute chaque fois que les moyens se feront à ma disposition”, a-t-il conclu. Des démonstrations de kung fu wushu et de taekwondo ont bouclé la cérémonie certes modeste, mais pleine de signification.


COUPE PSP

Le tirage au sort effectué

Le lancement de la 2e édition de la Coupe PSP de football de la coordination de la Commune III dédiée à feu Almamy Sylla débute le 5 Août 2008. En prélude à cette fête footballistique, le tirage au sort a été effectué le week-end dernier au siège du PSP, au Badialan I.

La participation de 24 équipes à cette 2è édition prouve que la compétition est en train de gagner en ampleur et en intérêt. Selon le parrain de l’évènement, Bissy Sangaré, le nombre élevé des équipes démontre qu’il a eu raison d’organiser cette 2e édition.

Notons qu’une innovation de taille a été apporté : cette 2è édition sera dédiée à feu Almamy Sylla, un “baobab” du monde politique malien.

C’est grâce à lui que je suis venu à la politique. Il fut mon maître et ma référence en politique. Malgré que je sois PSP et que lui soit du RDP, il est de mon devoir d’être reconnaissant envers tout ce qu’il avait fait pour moi”, a indiqué Bissy Sangaré.

L’objectif recherché par cette édition est surtout le brassage entre les jeunes des différentes Communes et environs qui participent à la compétition.


1/2 FINALES DE LA COUPE DU MALI

Les Rouges voient rouge

Les 1/2 finales de la 48è édition de la Coupe du Mali se sont jouées le 2 Août 2008 à Ségou, entre le Djoliba et le Stade malien de Bamako ; et à Sikasso, entre le Nianan et le COB. A Ségou, ces 1/2 finales ont surtout été marquées par la grande débâcle des Blancs face à leur éternel rival, le Djoliba.

Après sa désillusion en Coupe CAF, les Rouges de Bamako n’avaient plus le droit de decevoir leurs supporters et responsables. Quant aux Blancs, même si le titre de championnat n’est pas encore perdu pour eux, le recrutement de Cheick Oumar Koné avait pour but de ne pas subir une saison vierge, avec cette Coupe du Mali.

Mais hélas, les locataires de Hérémakono ont fait voler en éclats les rêves de ceux de Sotuba, avec un score cinglant et mémorable de… 5 à 0. Cela fait belle lurette qu’un tel score n’a pas été enregistré : il faut remonter à plus de dix ans. A l’époque le Djoliba avait étrilté les Blancs par 6 à 1. c’est dire que les Rouges peuvent désormais songer au double, même si rien n’est acquis d’avance.

A Sikasso, le Nianan a failli rééditer son exploit des 1/4 de finales face à l’AS Réal (3-1) et cette fois-ci, face au COB. A l’issue du temps règlementaire, le score était de 1 but partout. Il a fallu les prolongations pour voir le COB s’imposer par 3 à 1, et cela, grâce à son expérience. Les Verts vont disputer leur 4è finale face au Djoliba qu’ils retrouvent pour la 2è fois. Les deux équipes se donnent rendez-vous à Bamako les 23 et 24 Août 2008.

FINALE COUPE DU MALI

De secondes retrouvailles

La 48è édition de la Coupe du Mali se jouera le 23 Août (ou le 24, en cas de pluie) à Bamako, entre le Djoliba qui a étrillé le Stade malien de Bamako (5-0) et le COB qui a écarté le Nianan (3-1). Ainsi, pour la 2è fois de l’histoire de dame Coupe, ces deux équipes vont se retrouver pour cette ultime finale.

En effet, c’est en 1974 que le Djoliba et le COB se sont rencontrés. Une rencontre qui a vu la victoire des Rouges par le score de 2 à 0. Vingt-quatre ans après, l’histoire se renouvelle une fois de plus entre les deux équipes. Au vu du palmarès et du parcours des deux équipes, les Rouges disposent d’un net avantage sur les Verts du COB, même si le football a ses aléas et son lot de surprises.

Depuis l’avènement de cette Coupe du Mali en 1961, c’est le Djoliba qui reste le plus titré avec 17 Coupes, contre 2 pour le COB. En tout cas, si la finale de 2007 a été déséquilibrée, celle de 2008, quant à elle, promet, tant au niveau du suspense et de celui de l’enjeu.

Cette finale sera également l’objet d’un autre enjeu au niveau des entraîneurs, car on assistera à un duel entre le maître et son élève. En effet, le coach du Djoliba, Badara Alou Diallo, était le principal au COB avec, comme adjoint, Adama Traoré.


Rassemblées par Sadou BOCOUM

04 Aout 2008