Partager


CHAMPIONNAT NATIONAL D.1

Le Stade malien de Bamako maintient la pression

Après 19 journées disputées, et à 7 journées de la fin, rien n’est encore acquis pour le titre de champion 2008. Même si le Djoliba est mieux placé, le Stade malien de Bamako continue de mener la pression.

Ainsi, le Djoliba a 45 points. Le Stade malien de Bamako entend quand même jouer sa chance jusquau bout, malgré ses 37 points, c’est-à-dire loin derrière le Djoliba, et avec 8 points d’écart.

L’AS Bakaridjan, 3e avec 33 points, peut certainement dire adieu au titre. Au bas du classement, le Débo et le Nianan se dirigent inexorablement vers la 2e division. En battant sa véritable bête noire, le CSK, le Djoliba vient de franchir un palier, en attendant sa confrontation avec son rival juré, le Stade malien de Bamako, pour voir plus clair.

L’ASB, qu’on croyait fini, vient de laminer l’AS Bakaridjan qui est à la recherche d’un second souffle; et cela, depuis son éliminatoire surprise en coupe du Mali face à une équipe de 2e division,et de surcroît de l’intérieur du pays.


DJOLIBISTES CONTRE STADISTES

Un autre “match “ des supporters dans les gradins

Lors du match CSK-Djoliba, les supporters du Stade malien étaient venus en nombre et encourageaient les joueurs du CSK à chaque fois qu’ils entreprenaient une action.

Ce qui n’a pas été du goût des supporters du Djoliba, qui prièrent les stadistes, devenus CSKistes, de partir à Sikasso. Une manière de leur dire que leur équipe s’y trouve, face au Stade de Sikasso.

Du coup, les deux camps qui se regardaient en chiens de faïence se huaient à chaque action dangereuse de l’une ou l’autre équipe. Heureusement qu’il n’y a eu ni bagarre ni jet de pierres, comme on c’était le cas autrefois.

DES SUPPORTERS DU DJOLIBA

De la querelle aux embrassades

Décidément, les supporters du Djoliba sont de plus en plus remarqués lors des matches de leur équipe. Chacun voulant une victoire coûte que coûte, mais avec des manières différentes.

On était à 1 but partout, entre le Djoliba et le CSK. Une partie des supporteurs commençait à interpeller le coach du Djoliba pour qu’il fasse des changements. Mais d’autres supporters interpellèrent ces nerveux supporters pou qu’ils laissent leur coach en paix. Du coup, le tohu-bohu qui s’ensuivit a failli dégénérer en querelle entre les supporters du Djoliba eux-mêmes.

Mais quelques instants plus tard, le Djoliba marqua le 2e but, ensuite le 3e but. Subitement, les deux camps des supporters se mirent à s’embrasser mutuellement, oubliant du coup leur désaccord. Ce qui prouve que les supporters sont tous derrière leur équipe, surtout si elle gagne ces matchs.


COUPE DU MALI

Les supporters du Débo attendus de pied ferme

Lors du déplacement du Djoliba à Mopti le 29 Juin 2008 pour la 19e journée du championnat, et qui a vu les Rouges gagner (1-0), les supporters des partenaires de Bréhima Blén ont été agressés par ceux du Débo. Ainsi, djembés et drapeaux rouges ont été déchirés et jetés par terre. D’autres ont affirmé que les drapeaux n’ont pas tous été brûlés.

Du coup, de retour à Bamako, les supporters se sont réunis et ont promis de rendre, aux supporters du débo, la pièce de leur monnaie, lors du match Djoliba-Débo pour la coupe du Mali des 1/4 de finales, les 19 et 20 Juillet 2008. C’est dire que les supporters du Débo sont attendus de pied ferme et peuvent s’attendre à un véritable calvaire.

Si les supporters veulent continuer à assister à des matches, qu’ils restent à Mopti, sinon ils verront les pires atrocités. A moins qu’ils gardent bouche cousue durant toute la rencontre ” , a déclaré un fan du Djoliba. C’est à la FEMAFFOOT donc de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour garantir les sécurité des supporters du Débo et leur éviter d’éventuels déboires.

STAGE DE FORMATION EN BASKET

L’ONG Right To Play au service de la discipline

En collaboration avec l’Association de Soutien et d’Aide pour le Basket (ASAB) l’ONG Right To Play a organisé un stage de formation en basket-ball, le 5 Juillet 2008 à l’Ecole fondamentale de Daoudabougou.

Ce stage est dirigé par le coordinateur de Right To Play, M. Douada Guirou, et l’entraîneur du centre ASAB, M. Souleymane Bouaré. L’ONG Right To Play participe et assiste des associations sportives en vue de les venir en aide, et plus principalement les tout petits et les désireux de faire la pratique du sport.

Ainsi, 14 filles des septs centres d’écoute communautaire, à travers le district de Bamako, participent à ce stage. Pour M. Guirou, ce stage doit permettre aux 14 filles d’apprendre les notions élémentaires de la balle au panier, et à leur tour, apprendre aux enfants.

Tous les b.a.ba du basket-ball seront enseignés aux stagiaires. Selon l’entraîneur et promoteur du centre ASAB, M. Souleymane Bouaré, l’assistance de Right To Play est le fruit de la collaboration instaurée entre les deux structures. Au sortir de ce stage, les stagiaires seront certainement en mesure de transmettre leurs connaissances aux enfants qu’ils auront à gérer.

AIGLES DU MALI

L’UMAV réclame leur visite

Décidémment, la côte des partenaires de Mahamadou Diarra “Djila ” ne cesse de monter dans le milieu des supporters du Mali. En effet, par la voix du Secrétaire Général adjoint du comité des jeunes aveugles de l’Union Malienne des Aveugles basé à l’Institut des Jeunes Aveugles (I.J.A), M. Hadji Barry, les aveugles du Mali sollicitent auprès des Aigles, qu’ils puissent les rendre visite.

Nous sommes fans des Aigles. Nous leur demandons de venir nous rendre visite à l’institut ”, a déclaré Hadji Barry. Comme on le voit, les trois victoires des Aigles, pour les éliminatoires combinées CAN-Mondial 2010, sont en train de faire des émules. Des dispositions seront cetainement prises pour que les Aigles aillent rendre visite à leurs supporters de l’I.J.A.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

08 Juillet 2008