Partager


Championnat National D.1

Une saison plus longue que prévu


Conçu pour s’achever le 30 juin 2008, selon la FEMAFOOT, le championnat national de première division sera plus long que prévu. Et effet, les différents reports des journées, ajoutés aux compétitions internationales des différentes catégories de football, sont les principales causes de cette longue durée.

Même si cela s’avère nécessaire, force est de reconnaître que d’autres reports n’ont aucun objet valable. Pourtant, le président de la fédération, Salif Keïta, en avait fait son cheval de bataille, en respectant le programme établi.

Aujourd’hui, il reste 9 journées à disputer, etcela, à 4 jours de la fin du mois de juin. Ce qui risque de coûter cher aux équipes de football, car la période hivernale est déjà à nos portes. Donc il faudra désormais compter avec les pluies qui risquent de gâcher les matches.

Or pour terminer le championnat, il faudrait 4 journées en un mois, soit deux mois au minimum. A moins qu’on puisse jouer deux journées en une semaine. Sans oublier les 1/8 de finales de la coupe du Mali. La fédération a intérêt à revoir sa copie, car les compétitions internationales approchent à grand pas.

Il s’agit du Djoliba en Coupe CAF, des éliminatoires de la CAN des Cadets et des Juniors que le Mali doit disputer et surtout, des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010, en Septembre et Octobre. Sans oublier le tournoi CEDEAO prévu au Mali. Notons aussi les phases de montée de la première division, pour la saison 2008-2009. En attendant, la 19e journée se joue le 28 Juin 2008 à Mopti, à Koulikoro à Ségou et le 30 Juin à Bamako. Alors que la 18e journée a été reportée à une date ultérieure.

Il est temps que les responsables de la fédération puissent bien respecter leur propre programme. C’est en cela seulement que joueurs et dirigeants pourront bénéficier d’un temps de repos, pour mieux rebondir pour une nouvelle saison.

19e Journée du championnat National

Le match Stade Malien de Bamako-Réal au sommet

A l’occasion de la 19e journée du championnat national, tous les yeux seront rivés sur la rencontre entre les locataires de Sotuba et ceux de Djocoroni-Para. En effet, lors de la 17e journée, ces deux équipes avaient connu des fortunes diverses. Si l’AS Réal est sur les nuages, le Stade malien de Bamako est en train de traverser une crise profonde, avec une 2e défaite face à de modestes équipes.

L’importance de cette journée, c’est que les deux équipes ne veulent pas perdre et être devancées au classement. L’USFAS, qui n’est pas encore totalement sauvée de la rélégation, tentera de grignoter des points au CSK, qui entend aussi se refaire une santé, pour ne pas être trop loin des leaders.

A Mopti, le Débo tentera de limiter les dégâts face au Djoliba AC, leader actuel et qui n’entend pas se laisser distraire. A Koulikoro, le Nianan, condamné à la rélégation en division inférieure, tentera de sauver l’honneur face à son frère ennemi, le Duguwolofila qui reste menacé aussi. Ou bien le Nianan se laissera faire, pour permettre au Duguwolofila de se maintenir à l’élite.

A Ségou, l’AS Bakaridjan se contentera de l’affront subi, en coupe du Mali, face au Stade malien de Sikasso. Surtout que les protégés de Dougoutigui espèrent sur une contre-performance du Stade malien de Bamako, pour ravir la 2e place et (pourquoi pas?) espérer sur une défaite du Djoliba pour s’approcher du titre.

Rappelons que c’est le Djoliba qui est en tête, avec 39 points, suivi du Stade malien de Bamako avec 31 points, et de l’AS bakaridjan avec 30 points. Le bas du tableau est occupé par le Débo et le Nianan, respectivement 13e et 14e, avec 12 et 7 points.


Initiative pour le renouveau du football

Que devient-elle?

Depuis que l’Initiative pour le Renouveau du Football Malien est porté sur sur les fonts baptimaux, chacun s’interroge sur le sort des principaux responsables. En effet, dès sa publication par ses fondateurs, certains se sont retractés. Il s’agit de Abdel Kader Sangho, membre de la Fédération Malienne de Basketball et du Comité Olympique, de Housseïni Amion Guindo, président du Stade Malien de Sikasso et non moins président d’un parti politique.

Bien des observateurs l’avaient d’ailleurs prédite comme étant une initiative morte née. En effet, à ses membres, on reproche faisant, pour la plupart, partie d’un même club de la place. Aussi, un observateur, de déclarer : “Au lieu de mener des réflexions sur le football malien, ils pourraient mettre cela au profit de leur club qui est en panne actuellement”.

Pourtant, à l’annonce de cette initiative, ses responsables avaient promis de mener des activités d’information et de sensibilisation à l’intention de l’opinion publique. “Nous n’allons jamais destabiliser le bureau fédéral actuel. Mais nous allons nous positonner pour 2009, car le mandat du bureau actuel prendra fin. Nous ne sommes contre personne et nous voulons que l’amateurisme prenne fin dans notre football ”, avait déclaré un membre de l’initiative.

Depuis la défection de ses deux membres, les autres sont restés muets, certainement surpris par le comportement de ces personnes considérées comme des traîtres, selon eux. Mais l’une de ces deux personnes accusées, Abdel Kader Sangho, se défend : “Je pensais que c’était des reflexions et propositions qu’on allait soumettre au bureau fédéral.

Mais lorsque j’ai su qu’ils voulaient venir à la fédération, je me suis retiré. Vous savez, mon statut de membre à la FMBB et du CNOSM ne me permet pas d’être dans une autre fédération. Je n’ai trahi personne, mais ce sont les textes qui l’interdisent”, s’est-il expliqué.

En attendant, c’est le mutisme total qui est de mise du côté des membres du Renouveau. Peut-être vont-ils rebondir d’ici la fin de l’année 2008, en vue du prochain renouvellement de la fédération prévu en 2009? Mais d’ici là, chaque partie tente de placer ses pions.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

26 Juin 2008