Partager


Tournoi International à Yamoussokro: Le centre AGNI FOOT, invité d’honneur


Un tournoi international Minimes se tiendra en fin Juillet 2008 à Yamoussokoro (Côte-d’Ivoire). Organisé par un promoteur de centre de football basé à Yamoussoukoro, M. Sékou Koné, ce tournoi a pour but de promouvoir et de développer le football des tout petits à travers la sous-région. Aussi, plusieurs pays sont attendus à ce tournoi, dont le Mali.

L’honneur du tournoi est revenu au centre AGNI FOOT, dirigé par un ancien international malien, en la personne de Adama Fofana. Rappelons que Adama Fofana, communément appelé “Agni ”, a fait ses débuts footballistiques au Douga-Club et au Débo-Club (à Mopti), puis à l’AS-Réal de Bamako.

C’est à partir de 1980 qu’il sera connu sur le plan international, avec sa sélection dans l’équipe nationale coachée par feu Mamadou Keïta “Capi ”, où il était devenu célébre par ses chevauchées et débordements fantastiques.

Malheureusement pour l’Enfant de la Vénise malienne, après six années (1980-1986), il verra sa canière s’estomper à cause de blessures récurrentes. Depuis lors, il mûrit l’idée de créer un centre. Ainsi, en Décembre 2003, il réalisa son rêve, avec la création d’un centre basé en Commune V et qui porte son nom : Agni.

Cette invitation faite adréssée au centre AGNI FOOT témoigne de son aura qui a franchi les frontières maliennes. On ose croire que les Minimes de ce centre iront relever le défi et défendre valabement les couleurs nationales.


COUPE DE L’ECOLE DE BALAN KOMANA

Le premier essai a réussi

La population du Mandé est sortie massivement pour vivre la finale de la Coupe de l’école de Balan Komana et surtout, saluer une telle intiative. A cette finale, on natait la présence du parrain de l’évènement, M. Ibrahim Keïta dit Bacchus. A ses côtés, Mamadou Touré dit Blanc, Karamoko Touré et surtout, un joueur international qui évolue en Europe : Bassala Touré.

Cette compétition de football à Balan Komana, -une première, dans cette Commune située dans l’arrondissement de Kangaba- fut une réussite totale, car huit équipes ont participé à cette première édition.

Selon Ibrahima Keïta “Bacchus”, cette coupe a été mise en jeu grâce à la demande du directeur de l’école, M. Sanogo. A ses dires, cette compétition permettra de susciter une émulation entre les élèves d’une part, et d’autre part, entre les élèves et les enseignants.

Après un mois de compétition, la finale s’est jouée le 15 Juin 2008 entre les équipes de la 9e A et de la 9e B. Et c’est devant une foule nombreuse que le match s’est joué. A l’issue des 90e minutes, c’est la 9e A qui s’est adjugée le trophée, en s’imposant par le score de 4 à 2 sur la 9e B.

Des cadeaux et récompenses ont été distribués. Ainsi, en plus de la Coupe, le vainqueur a empoché la somme de 20 000 FCFA; et l’équipe vaincue s’est contentée de 15 000 FCFA. A noter que les deux finalistes ont reçu, chacun, un jeu de maillots et des survêtements.

Cette compétition a pu se dérouler grâce au soutien de Papa Seyan Keïta. Au cours de cette compétition, le prix du Meilleur joueur, dédié à Bassala Touré, a été institué. Et c’est un joueur de la 9e A qui a l’ a enlevé. Aussi a-t-il reçu un survêtement offert par Bassala Touré. Quant au parrain Bacchus, il a promis que cette compétition sera organisée chaque année.

C’est une manière pour nous de venir en aide à l’école de Balan Komana. Je vous informe que nous sommes originaires de ce village. Nous voulons promouvoir le football ici” , a-t-il déclaré. Toujours selon Bacchus, c’est aussi une manière de stimuler l’entente entre le corps professoral et les élèves, et surtout, de créer une symbiose entre l’école et la population.

Aussi, d’autres projets sont envisagés : l’implantation d’une bibliothèque et l’instauration de la pratique d’autres disciplines sportives au sein de l’école-telles que le basket-ball-, la construction d’une pharmacie locale…

Nous voulons participer au développement local du village; et cela passe par le sport et la santé ”, a expliqué M. Keïta .
Notons que la Commune de Balan Komana est située à 108 km de Bamako. Si tous les ressortissants des villes et villages intérieures résidant à Bamako imitaient l’exemple de Bacchus et ses frères, le Mali atteindra sans doute son développement.


FOOT FEMININ

Le suspense relancé

Le championnat du district de Bamako est en train de tirer vers sa fin. Mais à quelques journées de cette fin, il vient d’être relancé cette fin de semaine. En effet, depuis le debut de la compétition, ce sont les filles de Boulkassoumbougou qui avaient raflé toutes les victoires.

La lutte pour le titre était entre les équipes de Boulkassoumbougou (FC Amazone) et de Hamdallaye (Super Lionnes). Le samedi dernier, le FC Amazone a été accroché par l’AS Réal (0-0); tandis que les Super Lionnes venaient difficilement à bout de l’USFAS (2-1).

Du coup, l’écart se réduit à 1 point. C’est dire que le titre se jouera samedi prochain entre ces deux équipes. Et celle qui gagnera ce match remportera sans doute le titre de champion.

L’AS BADEMA continue sa belle lancée, en battant les Amazones de la Commune V (2-0). C’est dire que lors de la prochaine journée, tous les yeux seront rivés sur le terrain Danaya de Boulkassoumbougou.


TAEKWONDO


Le nom de Daba Modibo Keïta utilisé comme fonds de commerce

Décidément, on aura tout vu dans ce pays. En effet, à moins de deux mois du début des Jeux Olympiques de Chine auxquels participera le Champion du monde en taekwondo, notre compatriote Daba Modibo Keïta, on assiste à des pratiques malsaines de certains individus.

Ainsi, ces personnes malintentionnées sont en train de faire des quêtes au nom de… Daba Modibo Keïta, pour, prétendent-ils, venir en soutien au taekwondo.
Une occasion pour ces indiividus de s’enrichir illicitement aux dépens des bonnes volontés.

Surtout que la Fédération Malienne de Taekwondo (FAMAT) est en train de mener une campagne nationale de soutien du combattant (Daba Modibo Keïta). Aussi certaines onyt tôt fait de profiter de cette situation pour s’illustrer dans la magouille.

Des gardes-fous doivent donc être érigés pour démasquer ces brebis galeuses, afin qu’elles ne porter pas atteinte à l’honneur de Daba Modibo Keïta.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

23 Juin 2008