Partager

Le domaine de la voyance, constitue pour beaucoup de femmes un lieu de loisir. Certaines femmes ont l’habitude de rechercher la solution de leurs problèmes dans les voyances et cette quête de réponses suscite souvent des réactions compromettantes dans leurs relations quotidiennes.

Les services offerts par des marabouts, charlatans ou autres femmes qui se disent possédées par des esprits occupent une place importante dans la vie des femmes de notre société. Des personnes calquent leurs démarches, comportements et jugements sur ce que ces diseurs de bonnes aventures leurs content.

Le monde de la voyance compte une grande fréquentation de la gent féminine et de plus en plus, elles se font passer pour des professionnelles du domaine. En effet, il est courant de voir les femmes se regrouper autour d’une diseuse de bonne aventure. Peu importe de savoir si cette dernière a ou non de vrais dons de voyance. Mais il suffit parfois à cette personne d’adopter une attitude qui sort de l’ordinaire pour s’ériger en personne dotée de pouvoirs mystiques.

jpg_cauris.jpgBeaucoup de femmes se promènent de nos jours avec des cauris dans leurs sacs et une fois qu’elles se retrouvent avec leurs paires, elles commencent à prédire l’avenir. Le constat de la grande partie de ces prédilections se résume à des mises en garde contre des personnes de l’entourage de l’intéressée. Ces prédicateurs ont la fâcheuse habitude de dénoncer l’existence d’ennemis parmi les proches de ceux qui les consultent. Chose qui crée beaucoup de mésententes dans les familles.

Ainsi dans bon nombre de foyers, les relations entre belles- sœurs, belle- mère et belle -fille sont houleuses à cause des dires des prédicateurs. Ou pire dans les foyers polygames, les coépouses se détestent mutuellement d’une haine nourrie par des charlatans qui se font la bourse sur leurs dos.

Le danger des paroles de ces diseuses de bonnes aventures est que plusieurs personnes se laissent influencer par ces racontars et suivant la description que l’on leur aurait faite, elles enclenchent une guerre contre celle répondrait à la description du charlatan.

Cette personne serait donc la personne désignée comme étant la source des problèmes de la cliente. Cette pratique conduit également à la destruction des couples.

Afin d’arnaquer les femmes beaucoup de pseudo grands marabouts prédisent à leurs clientes la venue éminente d’une coépouse dans leur ménage. L’infidélité du conjoint ainsi découverte par l’épouse conduit cette dernière à rendre une vie impossible à son mari. Elle devient agressive et détruit son couple avec des scènes violente et des sorties d’argent qui alimentent la poche du voyant.

D’autre part, les femmes prennent l’habitude de se retrouver entre elles et de “jeter les cauris“, s’il ne s’agissait que d’un passe temps entre elles. Certaines prennent les “paroles de ces cauris” comme argent comptant et elles soumettent leurs affinités à ce que leur copine leur aurait raconté.

La forte croyance de certaines personnes en ces signes fait que toute leur vie elles se trouvent guidées et manipulées par les dires d’une voyante qui n’en serait pas une en réalité. Et pourtant elles confient leur sort à cette dernière qui leur dit comment diriger leur relation, leur intimité, leur choix, qui apprécier, aimer, choisir toute leur vie.

Si le monde de la voyance a ses réalités, il est parfois des signes que nous pouvons nous même lire, comprendre et apprécier. Connaître et comprendre les sentiments des personnes que nous aimons peuvent se savoir à travers les comportements, les échanges si nous nous en donnons le temps, sans avoir recours à un voyant qui risque de troubler nos pensées.

Khadydiatou Sanogo

Le Républicain du 07 Juin 2010.