Partager

Les rapports 2014 et 2015 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE-Mali) ont été lancés ce jeudi à Bamako, preuve de l’engagement du Mali à honorer ses engagements en la matière.

La cérémonie de lancement de la dissémination des rapports ITIE-Mali 2014 et 2015 s’est déroulée le 14 décembre 2017 au Palais de la culture Amadou Hampâté Bâ sous la présidence du secrétaire général du ministère des Mines, Lamine Alexis Dembélé, en présence de la secrétaire permanente de l’ITIE, Mme Fatoumata Traoré.
M. Dembélé a mentionné que cette présentation des rapports est inscrite dans la logique même de la transparence qui répond aux objectifs de cette structure. « Si le Mali publie ses rapports et que les gens qui paient publient ce qu’ils paient, c’est cela la transparence qui est le but de l’ITIE. Depuis 2006 date de la création de l’ITIE, les avancées sont notables », a-t-il ajouté. En 2016, le Mali a eu droit aux félicitations de l’ITIE International.

Au cours de la campagne, le rapport sera expliqué en langues locales de chaque milieu. Il a été décidé que ce rapport sera disséminé dans 15 sites. Dans les  revenus annuels, les entreprises versent chaque années 60 % à la mairie des sites.
En 2014, le rapport des résultats des travaux de conciliation des écarts sont des montants non reportés par la société : 50 473 millions de F CFA, montants non reportés par le l’Etat : 30 986 millions de F CFA, formulaire non soumis par la société : 1707 millions de F CFA, taxes non reportés par l’Etat : 1288 millions de F CFA, taxes non reportées par la société : 888 millions de F CFA, formulaire soumis hors délais : 125 millions de F CFA, détail par quittance non soumis par l’entreprise extractive : 12 millions de F CFA, détail non soumis par l’Etat non significatif : 3 millions de F CFA.

Dans le rapport de 2015 dans le cadre de l’explication de l’écart les montants non reportés par l’Etat : 37 064 millions de CFA, les montants non reportés par la société : 30 146 millions de F CFA, taxes non reportées par l’Etat : 6183 millions de F CFA, taxes non reportées par la société : 3681 millions de F CFA, détail non soumis par l’entreprise extractive : 1574 millions de F CFA, formulaire non soumis par la société : 228 millions de F CFA, formulaire soumis hors délais : 105 millions de F CFA, détail non soumis par l’Etat : 3 millions de F CFA, non significatif : 500 000 F CFA.
Les résultats des travaux de conciliation en matière de flux de paiement en 2014 dans le cadre des déclarations après ajustements pour les sociétés extractives sont de 179 428 millions de F CFA, et pour l’Etat ils sont de 200 305 millions de F CFA. Pour 2015, les résultats après déclarations d’ajustements pour les sociétés extractives sont de 196 949 millions de F CFA, et pour l’Etat 186 293 millions de F CFA avec une différence de 10 656 millions de F CFA. 

Moriba Camara
L’Indicateur du 19 Décembre 2017