Partager

Pour la circonstance, le ministre en charge de l’Industrie a confié devant les parlementaires que son département est en négociations très avancées avec le partenaire indien à l’effet de signer une convention d’établissement avant le 31 décembre 2008.  » Aujourd’hui, nos importation sont de l’ordre de 900 000 tonnes et le prix du ciment est de 145 000 FCFA, soit une niche de 130 500 000 000 FCFA. Dans trois ans, le Mali sera autosuffisant en ciment parce que la cimenterie produira 1 000 000 tonnes de ciment et il est envisagé de vendre le ciment à 80 000 FCFA. L’investissement coûtera 66 milliards de FCFA et l’entreprise créera un millier d’emplois  » a-t-il précisé.

Il est à rappeler que le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce a été autorisé par le gouvernement du Mali, lors du Conseil des ministres du mercredi 29 octobre 2008 à poursuivre les négociations en vue de signer une convention avec la société d’origine indienne West African Cement SA (WACEM) pour la création d’une cimenterie intégrée au Mali.

Le projet de convention avec WACEM SA prévoit que l’Etat, le secteur privé et l’actionnariat populaire malien obtiennent chacun des parts dans le capital social. L’usine de cimenterie intégrée, prévue dans le projet présenté par WACEM, aura une capacité annuelle de production d’au moins un million de tonnes. Le coût prévisionnel du projet est estimé, comme indiqué par le ministre, à plus de 132 millions de dollars, soit 66 milliards de FCFA environ.

Le projet est bâti sur un chronogramme dont le respect sera suivi par un comité. Ce chronogramme prévoit l’installation de l’usine pendant une durée de trois ans. La production prévisionnelle de ciment serra de 800 000 tonnes en première année, 900 000 tonnes en deuxième année et un million de tonnes par an, de la troisième année à la dixième année. Le prix de vente, selon les projections financières, est de 80 000 FCFA la tonne, contre 140 000 FCFA, le prix actuel.

Par ailleurs, le projet générera au moins 250 emplois permanents et 1 000 emplois temporaires. La société WACEM, dont la filiale au Mali est Diamond Cement, a effectué avec succès les recherches exploratoires sur le site de Gangotérie. Sur ce site, la quantité totale de calcaire est estimée à 55 942 835 tonnes.

En tenant compte des teneurs nuisibles de magnésie, on peut utiliser sans problème 60% des réserves estimées comme réserves de calcaire utilisables pour le ciment, soit 33 565 700 tonnes. Sur ces réserves de 33,5 millions de tonnes de calcaires, 56% représente le calcaire noir et 44% représente le calcaire blanc. Signalons, enfin, que sur les dix huit investisseurs ayant postulé, seul le dossier de la société West African Cement (WACEM SA) répond aux exigences du Code minier.

Yaya SIDIBE

04 décembre 2008