Partager

Rappelons que depuis l’avènement de la démocratie, on constate la recrudescence de l’incivisme dans le pays, surtout au niveau du District. Et aucune décision des autorités n’est respectée à cause du laxisme de celles-ci, surtout la mauvaise compréhension de la démocratie encouragée par les politiques, le niveau de vie des populations. Est-il nécessaire de rappeler qu’au temps du Général Moussa Traoré, les gens étaient rappelés à l’ordre face à la non exécution d’une décision des autorités?

DES INTERDICTIONS

Mais aujourd’hui, aucune décision des autorités, surtout des autorités locales n’est respectée. Et à la moindre insistance de ces autorités par rapport à l’application de ces décisions, des hommes politiques mécontents profitent de la situation pour semer la zizanie. Face à cette situation, le Gouverneur, Ibrahim Féfé Koné pourra-t-il remédier l’incivisme au niveau du District.

En tout cas, à l’issue de la rencontre du Gouverneur avec les différents responsables: agents de la sécurité routière, commerçants détaillants et représentants des services techniques, il a été décidé d’interdire la circulation de gros porteurs dans la capitale à certaines heures à travers un arrêt n°007/MAB/DS de la mairie du District de Bamako portant réglementation de la circulation et du stationnement des véhicules gros porteurs dans le District.

LE GOUVERNEUR REUSSIRA-T-IL SON PARI?

Mais avant, selon le Gouverneur du District, la lutte sera menée contre l’occupation anarchique des voies publiques. Et pour libérer ces voies, dès cette semaine, des descentes sont effectuées dans les lieux indiquées comme les alentours de l’Assemblée Nationale et de la Grande Mosquée.

Si M. le Gouverneur du District parvenait à résoudre ce problème, à savoir mettre fin à l’occupation anarchique des voies publiques, il sera considéré comme un héro national, lorsqu’on sait que plusieurs de ses successeurs ont tenté en vain de résoudre cette équation à plusieurs facteurs. Dans le temps, plusieurs stratégies qui ont été adoptées pour mettre de l’ordre dans la capitale.

Mais jusqu’à présent on constate cette occupation anarchique d’où la récente décision du Gouverneur du District de Bamako. Déjà, il se prépare à un affrontement car, il a appelé les agents de sécurité à veiller à l’application de la mesure dès qu’elle entrera en vigueur mais il a invité les citoyens à la compréhension d’une telle décision.

LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS

En tout cas, la décision a été prise, il reste à voir comment les choses vont se passer. Selon les commerçants détaillants des alentours de l’Assemblée Nationale, de la Grande Mosquée, quelques heures de vente à ces lieux valent mieux qu’une journée de vente au niveau de certains marchés. Donc, il est difficile de déguerpir ces lieux.

Aussi, une sensibilisation des agents qui seront chargés d’évacuer les lieux est nécessaire. Car, à en croire ces mêmes commerçants détaillants, ces agents négocient avec eux moyennant quelque chose. Dans le cas contraire, le Gouverneur du District doit envisager avec les plus hautes autorités des sanctions à l’endroit de ces agents négociateurs en plus de l’arsenal juridique pour parvenir à cette fin comme le souligne le Gouverneur, Féfé Koné.

Dado CAMARA

15 aout 2007