Partager

Maintes fois reportées, les élections communales sont reprogrammées ce 20 novembre.  Les campagnes ont d’ailleurs été officiellement ouvertes ce vendredi à zéro heure même si  l’on ne sait toujours pas si le scrutin va être organisé sur tout le territoire. Ce qui est sûr, à l’heure qu’il est, aucune liste n’a été déposée dans les cinq communes de la région de Ménaka. Il en est de même dans plus de dix  localités des régions de Gao et de Kidal. Cette situation est provoquée par des mouvements armés locaux, qui ont organisé ces temps-ci des manifestations pour exiger leur prise en compte dans la composition des autorités intérimaires. En attendant l’issue des négociations engagées cette semaine entre les parties, du côté des autorités maliennes, on est loin d’afficher la grande sérénité. Pour la tenue des élections dans les régions du Nord, le chargé de la sécurité, le colonel-major Idrissa Traoré,  a déclaré tout de go qu’ »il faudra voir avec la Minusma et les partenaires ce qui est possible ». Comme pour avouer que le sort des élections ne dépend pas que de nous.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 4 Novembre 2016