Partager

Dans le cadre d’une coopération multisectorielle basée sur l’entraide, pour un développement humain durable, Qatar Charity et Vie Bonne sur financement d’un Qatari en la personne de Faouzia HM Alisshaq, viennent de remettre à la population de Sangarébougou, un centre multifonctionnel dont l’inauguration a eu lieu le vendredi 18 octobre en présence de la donatrice et son fils âgé d’une quinzaine d’années.

Le centre multifonctionnel de Sangarébougou qui vient de voir le jour abrite une école primaire de 6 classes, un centre de santé, une mosquée, une salle d’apprentissage du Coran, une adduction d’eau sommaire et une direction. Pour un coût total de plus de 100 millions de Fcfa, l’apport de l’ONG Vie Bonne et de la mairie de la commune rurale est de 17 millions contre 88 millions pour le partenaire principal, Faouzia.

L’idée de la construction du centre est née d’un constat lié au degré de souffrance de la population de Sangarébougou. En effet, le quartier manque d’eau potable, ce qui l’a classé en zone rouge par EDM. La population souffre également du manque d’assistance médicale et les aires scolaires sont insuffisantes. » Ce que vit la population de Sangarébougou est la même chose partout ailleurs au Mali. L’ampleur de la misère devient de plus en plus inquiétante » dira le coordinateur de Vie Bonne, Amadou Maïga. Il a profité de l’occasion pour demander à l’hôte du jour, plus de solidarité et de courage, car désormais elle sera l’ambassadrice des nécessiteux du Mali auprès de son pays.

Selon le représentant de Qatar Charity au Mali, Saï Zoulgami, son organisation qui œuvre pour la sauvegarde de la dignité humaine entend contribuer activement au développement humain des pays pauvres dans les domaines de l’éducation, la santé, l’humanitaire et l’amélioration des revenus avec une priorité pour la famille, la femme et les enfants. Grâce aux financements de Qatar Charity, la collaboration des mairies l’ONG Vie Bonne a pu réaliser de 2008 à nos jours, beaucoup de projets au Mali entre autres des centres de santé, des forages, des logements sociaux, le parrainage des orphelins, le soutien aux familles démunies pendant le ramadan et la tabaski ainsi que les aides d’urgence aux victimes des inondations.

» Mme Faouzia et tous les généreux donateurs font une œuvre utile, pour preuve, on peut lire sur le visage de ces hommes, femmes et enfants innocents, qu’ils ont besoin de soutien pour retrouver, l’espoir » a t-il déclaré.

Pour sa part, le maire Mamadou Coulibaly dira que la construction de ce centre va permettre de renforcer la santé, soulager au mieux la population pour une meilleure pratique de l’islam. Visiblement enthousiaste, la secrétaire générale du département de la femme, de la famille et de l’enfant, Diarra Kadiatou Samboura, a indiqué que l’initiative est salutaire. Ainsi, dira-t-elle » Si tous ceux qui ont la chance d’avoir la fortune pouvaient penser aux nécessiteux, la précarité allait suffisamment baisser « . Mme Diarra a de ce fait, rassuré sur l’accompagnement de son ministère pour le bien-être de ce centre multifonctionnel.

Fatoumata Mah Thiam KONE

L’Indépendant du 21 Octobre 2013.