Partager

La réhabilitation du marché de Bamako, particulièrement le marché rose a-t-elle commencé ? En tout cas, des voies autorisées comme celle du Président de la République, Amadou Toumani Touré ont pris l’engagement, samedi 15 janvier, suite à une forte interpellation de Baba Seïd Bally. Le fils de Sidy Boubacar Bally procédait à l’inauguration du centre commercial de la société immobilière Bally (SCI-Bally) dont le ruban symbolique a été coupé par le Président de la République, Amadou Toumani Touré, entouré du Premier ministre et de plusieurs membres de son gouvernement.

L’inauguration de ce centre, situé en face du marché rose, marque un pas vers la réhabilitation de l’ensemble du marché rose, jadis coquette, mais aujourd’hui presque impraticable, non pas à cause des usagers qui peinent à se frayer un passage, mais aussi, de la présence de toute sorte de branchements de fils d’électricité suspendus au dessus des têtes, créant un foyer d’insécurité décrié par le promoteur de la SCI- Bally. Après avoir fait une réalisation de 2 milliards de Fcfa, il était en droit d’interpeller avec force les hautes autorités, « pour la rénovation, la réhabilitation du marché rose et de ses voies d’accès à travers un projet ambitieux de partenariat public privé, ouvert et constructif.

Le marché rose qui a fait longtemps la fierté de Bamako, la coquette, surtout au lendemain de l’accession de notre pays à la souveraineté, ne mérite vraiment pas l’état dans lequel il se trouve présentement avec tous ses problèmes d’accessibilité, de sécurité, et de minimum de fonctionnalité, au grand dam de ses usagers », a fustigé le promoteur de SCI- Bally. Baba Seïd Bally a rendu un hommage à la perspicacité de son père ‘’feu Sidi Boubacar Bally, qui de son vivant a souhaité vivement bâtir le Centre commercial au nom de son père Bally’.

Malheureusement il est décédé sans pouvoir réaliser ce rêve. C’est ainsi que ses enfants ont décidé à l’unanimité de donner à l’infrastructure le nom de Centre Commercial Bally à la mémoire de leur grand père et de leur père, un symbole fort de reconnaissance’’. La société en association avec des commerçants, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), la mairie du district veulent initier un vaste et ambitieux programme d’actes concrets pour sa réhabilitation.

Pour ne plus entendre les sirènes des pompiers dans le marché comme ce fut le cas dans la nuit du 16 au 17 décembre 2010 ou plusieurs milliards de nos francs sont partis en fumée. Il a lancé un appel au Président de la République, au Gouvernement et aux partenaires. Successivement le président de la CCIM et le Président de la République ont confirmé que ce projet fait déjà son chemin pour mettre les commerçants et les usagers dans toutes les commodités.

Le site sur lequel est bâti le Centre commercial abritait les anciens bâtiments de la société Dèves et Chaumet et a été acquis en 1970 par deux amis de longue date Feu Ousmane Dao et feu Sidi Boubacar Bally. Quarante ans après, la famille Bally a réalisé le joyau architectural qui a été inauguré par le Président de la République.

Ce centre commercial qui renforcera les capacités du marché est composé de 160 boutiques et bureaux pour un coût de 2 milliards de FCFA et permettra de créer plus de 350 emplois directs.

B. Daou

18 Janvier 2011.