Partager

Le légionnaire tué au cours de cette opération est le sergent-chef Harold VORMEZEELE (33 ans), de nationalité franco-belge, du groupe de commandos parachutistes du 2e Régiment étranger de parachutistes de Calvi (Haute-Corse). Il est mort avec plusieurs autres militaires dans « un accrochage sérieux ».

jpg_une-1548.jpgLe 19 février 2013, peu avant 11h00, des éléments français constitués d’une section de commandos parachutistes, renforcée d’un contrôleur aérien avancé et d’une patrouille blindée en mission de reconnaissance dans le massif de l’Adrar à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tessalit, ont été pris à partie par des groupes terroristes. Au cours de cette action, le légionnaire a été mortellement touché.

La veille, près de 150 soldats français et maliens lançaient l’opération Panthère dans le massif de l’Adrar. Cette opération vise notamment à désorganiser les groupes djihadistes et à démanteler les sanctuaires djihadistes. A cette occasion, deux importants dépôts de munitions ont été détruits par des frappes aériennes dans ce secteur. Cette action des forces françaises a permis de localiser des éléments djihadistes dans leur sanctuaire, de les poursuivre et de neutraliser plus d’une vingtaine d’entre eux.

Le sergent-chef VORMEZEELE était titulaire de quatre citations dont trois avec attribution de la croix de la valeur militaire et d’une avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Le sergent-chef VORMEZEELE était par ailleurs titulaire de la médaille commémorative française avec agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan », de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « République Centrafricaine », de la Croix du combattant et de la médaille de la défense nationale – échelon or.

Source : http://www.flickr.com/photos/theatrum-belli/