Partager

Le Groupe international de contact sur Madagascar a souligné jeudi à Addis Abeba le manque de coopération du camp de l’actuel homme fort du pays Andry Rajoelina pour sortir de l’impasse politique actuelle, brandissant la menace de sanctions. « Il y a une convergence des points de vue qui montre une insatisfaction des participants au sujet de l’insuffisante coopération des mouvances malgaches pour aboutir à un consensus, en particulier la mouvance Rajoelina », a déclaré M. Chissano.médiateur dans la crise malgache « Nous avons exhorté cette mouvance à faire plus d’efforts pour respecter les accords de Maputo et l’acte additionnel d’Addis Abeba », a-t-il ajouté.« Notre devoir est de persévérer dans nos efforts pour (…) la restauration de l’ordre constitutionnel à Madagascar »al indiqué pour sa part le Commissaire à la paix et la sécurité de l’UA, Ramtane Lamamra .AFP.