Partager

Choguel Maïga : « Ce meeting est une manifestation de soutien à ATT »

Le président du MPR, Choguel Maïga a été convié au meeting de l’ADEMA. Aussi, s’est-il adressé avec éloquence à l’assistance en des termes clairs et précis : « Nous sommes venus pour exprimer notre solidarité aux initiateurs. Si nous savions que c’est un meeting de soutien au chef de l’Etat, car c’est de cela qu’il s’agit, le MPR aurait mobilisé tous ses militants. Qu’on le veuille ou non, ce meeting est une manifestation de soutien à ATT parce que les casses visent le président de la République et l’action du gouvernement. Les actions doivent désormais se multiplier et je suggère que le 8 juin prochain, date anniversaire de l’accession d’ATT au pouvoir nous organisions une grande manifestation pour rappeler les réalisations du gouvernement, j’allais dire la réussite du gouvernement ».

FAMA : « L’ADEMA et les partis présents ont signé l’acte de naissance du camp présidentiel »

Le président du FAMA, Amadou Soulalé a d’abord fustigé « l’incapacité des partis politiques à réagir promptement face aux événements douloureux ».
Ensuite, il a crié de toutes ses forces : « Plus jamais ça au Mali » avant de demander à la salle de reprendre cela en refrain. Ce qui fut fait.

« Nous devons créer une chaîne de solidarité et de protection autour d’ATT à travers une union sacrée. Je propose à partir d’aujourd’hui (je l’ai plusieurs fois répété) la création d’un vaste mouvement présidentiel.
Déjà, je considère que l’acte de naissance du mouvement présidentiel a été signé ici avec l’ADEMA et tous les partis présents à ce grand meeting.
Il faut ériger des barricades contre les ennemis de la démocratie ».

Kalilou Samaké (ACC) : « Nous déplorons la gestion faite de cette soirée folle par les forces de l’ordre »

Le président de l’ACC, Kalilou Samaké a condamné avec fermeté les casses du 27 mars. Et il a déploré : « la gestion faite de cette soirée folle par les forces de l’ordre. L’ACC profite de cette occasion pour réaffirmer son soutien franc, sincère, loyal et constant au président de la République, le Général Amadou Toumani Touré et lui exprimer son entière solidarité ».

Mohamed Kimbiri : « Tout casseur, voleur n’est pas musulman » »

L’AISLAM demande à la communauté musulmane du Mali de garder toute sa sérénité face aux graves accusations gratuites et de continuer à prier pour le renforcement de la paix et le civisme dans notre pays. Tout casseur, violeur n’est pas un bon musulman. Le patriotisme et le civisme sont des valeurs cardinales de l’Islam. Aimer son pays est un acte de foi ». En outre, Kimbiri a proposé l’institution d’une commission de quête pour la réparation des panneaux et feux de signalisation. Il a donné le bon exemple en payant sur place 1 000 FCFA représentant sa contribution. Kimbiri a été encouragé par le président du Mouvement Citoyen, Djibril Tangara qui a mis dans la cagnotte 500 000 FCFA. La seconde proposition du président de l’AISLAM porte sur la réimplantation des cocotiers déracinés.

Rassemblés par Chahana Takiou

11 Avril 2005