Partager

femmetriste6-2.jpg

Cette ouvrière d’usine de 22 ans est traumatisée. Elle n’en revient pas que son beau-frère, âgé de 30 ans et peintre en bâtiment, ait pu lui manquer de respect. Tôt lundi matin, le frère de son époux l’aurait traînée de force dans sa chambre et aurait attenté à sa pudeur.

Vers 7 h 15 ce jour-là, cette habitante de Caroline est seule chez elle. Son beau-frère, qui habite la même maison, se serait approché d’elle par derrière et l’aurait serrée dans ses bras. Elle lutte, parvient à se libérer et gifle son agresseur, en lui reprochant son attitude.

Mais ni la gifle, ni la présence de proches n’aurait refroidi l’ardeur du beau-frère entreprenant. La jeune femme se rendait à son travail un peu plus tard quand le beau-frère l’aurait attrapé cette fois par la main et l’aurait traînée de force dans sa chambre. Elle est immobilisée sur le lit.

Elle tente alors de lutter de toutes ses forces, mais le beau-frère aurait parvenu à déchirer son sous-vêtement. Elle allègue qu’il aurait tenté de la violer. Elle appelle au secours à tue-tête et le beau-frère s’enfuit.

Peu après, elle se rend au poste de police de Rivière-Sèche pour porter plainte. Le beau-frère est arrêté le même jour, mais nie l’accusation. Il a été présenté devant le tribunal de Flacq hier matin et est provisoirement accusé d’attentat à la pudeur.


Ile Maurice … Source : L’Express

17 avril 2008.