Partager

Idriss Deby Itno s’adressant à Ibrahim Boubacar Kéïta : “ Vous avez une exigence de transparence, d’unité, vous n’avez pas droit à l’erreur”

Le président tchadien Idriss Deby Itno fut l’un de ces chefs d’État africains présents à la cérémonie d’investiture très chaleureusement applaudi. Le peuple malien en l’acclamant tenait à rendre un hommage mérité aux soldats tchadiens qui ont fait preuve de bravoure dans la guerre de libération du Mali. Idriss Deby Itno a su trouver les mots justes pour parler de cette sortie de crise malienne en des termes fort évocateurs : « Le Mali vient de vivre le pire moment de son histoire depuis son accession à l’indépendance. Il s’en est sorti avec l’appui de nous tous ». Il a salué la brillante élection d’Ibrahim Boubacar Kéïta avant de rendre un vibrant hommage à son challenger Soumaïla Cissé qui, dit-il, a fait la fierté du Mali et de l’Afrique.

Face aux nombreux défis qui attendent le nouveau chef de l’Etat, Idriss Deby soutiendra que la mobilisation générale de la communauté internationale aux côtés du Mali et l’unanimité faite autour du nouveau président, l’obligent à une exigence de transparence, d’unité, de concertation. « Vous n’avez pas droit à l’erreur ». Pour réussir ce vaste chantier qui l’attend, Idriss Deby a invité Ibrahim Boubacar Kéïta à associer l’ensemble des forces vives à la gestion du pays. Une expérience réussi par le Tchad après la crise de 2006 qui selon Idriss Deby a failli l’emporter.

Il a appelé le peuple malien à l’union sacrée et au pardon tout en invitant les Maliens du nord et du sud à faire preuve de dépassement de soi, à aider le chef de l’Etat à remplir sa mission. « La violence ne peut que compromettre les grandes ambitions du président Ibrahim Boubacar Kéïta et de la communauté internationale » a insisté le président tchadien qui a cru voir un signe du destin à travers l’élection d’Ibrahim Boubacar qui survient après le passage aux premières heures de l’indépendance d’un certain Modibo Kéïta et la fondation de l’empire du Mali par un autre Kéïta en l’occurrence Soundjata Kéïta.

« Ibrahim Boubacar Kéïta, vous avez entre vos mains le destin d’un Mali qui a trébuché mais qui n’est pas tombé » a – t-il dit.

Idriss Deby Itno a réaffirmé la volonté de son pays d’être toujours aux côtés d’un Mali uni, solidaire et prospère.

Tout en s’inclinant sur la mémoire des soldats maliens africains et français tués pour la liberté, il a appelé à la prudence « Nous avons remporté une victoire éclatante contre le terrorisme mais il nous faut demeurer vigilant ».

Idriss Deby a enfin rappelé les bons rapports de partenariat qui existent entre le Mali et son pays.

ABDOULAYE DIARRA

L’Indépendant du 20 Septembre 2013.