Partager

Redonner au Mali son honneur et sa dignité, c’est ce qu’Ibrahim Boubacar Keïta compte faire une fois à Koulouba. Il l’a promis lors de son passage à Badougou-Djoliba le samedi 20 juillet 2013 dans le cadre de sa tournée dans le Mandé.

De Badougou-Djoliba à Kangaba en passant par Bancoumana, Kanadjiguila, Kourémalé et Siby, Ibrahim Boubacar Keïta, président et candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM) et son équipe de campagne ont parcouru presque le Mandé. Au cours de ce périple, IBK était accompagné par des membres des partis alliés du RPM. Il s’agit de Bocar Moussa Diarra de l’UM-RDA et Tiéman Huber Coulibaly de l’UDD et du président du Fama, Amadou Soulalé.

C’est à Badougou Djoliba que la délégation a commencé sa tournée de campagne où elle a été accueillie à l’entrée du village par des jeunes en motos tout habillées aux couleurs du parti du Tisserand. La délégation sera ensuite conduite à la place publique sur laquelle avaient pris place les notabilités du village. Au nom des populations du Mandé, le représentant du chef de village, Kindia Balla Keïta, a promis qu’ « Ibrahim Boubacar Keïta passera, Inch’Allah!».

Pour sa part, le candidat du RPM a remercié la population de Djoliba pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé avant d’exprimer son attachement à la patrie. « J’ai dit à tout le monde que je ne suis pas un assoiffé du pouvoir mais plutôt un assoiffé du Mali. Quiconque touchera au Mali, me trouvera sur son chemin ». Et d’ajouter « je n’ai pas volé l’Etat, si c’était le cas, on m’aurait déjà humilié. Je suis confiant que l’honneur et la dignité du Mali seront rétablis si vous le voulez bien. Ce qui est arrivé au Mali ne se répètera plus jamais. On a envoyé nos enfants à la guerre sans équipement…. On a envoyé nos enfants à la mort. Ceux qui l’ont fait vont s’expliquer ».

Pour terminer, Ibrahim Boubacar Keïta a demandé à la population de Mandé leur soutenir car dit-il, une victoire d’IBK dans les autres localités du Mali sans mandé n’aura pas son sens.
Au finish, Badougou Djoliba octroie une enveloppe de 100 000 FCFA à IBK, en guise de modeste contribution à la campagne.

Dans les autres localités du mandé, ce fut la même mobilisation. Ainsi, après avoir égrené un chapelet de revendications déclare que les maires de 20 communes du Mandé ont décidé unanimement de soutenir Ibrahima Boubacar Keïta. Il s’agit de maires RPM, URD, PIDS, UDD, PDES et ADEMA qui se sont tous engagé pour une victoire éclatante pour le candidat du RPM.

Alou Daou envoyé spécial

L’Indicateur du Renouveau du 23Juillet 2013.