Partager

Les grands ténors de la scène politique malienne tous candidats à la députation n’ont pu se faire élire au premier tour et sont tous en ballottage dans leur circonscription électorale. Qui de Ibrahim Boubacar Keïta, Me Mountaga Tall, Dioncounda Traoré, Younoussi Touré, Me Hamidou Diabaté va tomber au second tour?

La question mérite d’être posée eu égard aux difficultés que ces candidats rencontrent actuellement dans leur localité respective pour se faire élire. La bataille est très rude entre les différentes listes. Tous les grands de la scène politique sont en ballottage soit favorable soit défavorable.

COMPETITIONS SERREES A L’INTERIEUR

Le 1er tour des élections législatives s’est déroulé le dimanche dernier sur toute l’étendue du territoire national et il y avait environ 1 400 candidatures. Cette pléthore de candidatures a étonné plus d’un et on a enregistré des candidatures fantaisistes.

Cela s’explique tout simplement par le fait que la caution à la députation demeure très faible. En effet, il n’est que de 50 000 F CFA, la candidature devient une occasion pour certains d’enrichir leur CV et pour d’autres de se faire voir à la télévision nationale.

Ayant renoncé à leur candidature à la présidentielle pour soutenir celle de l’actuel locataire de Koulouba, Amadou Toumani Touré, les responsables des partis, ténors de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) sont presque tous candidats à la députation. Il s’agit de Dioncounda Traoré, Me Mountaga Tall, Younoussi Touré.

Le président de l’ADP et président de l’ADEMA, Dioncounda Traoré est candidat dans sa propre localité à Nara sur la liste de son parti. Malgré toute son influence, il n’a pas pu se faire élire au premier tour. Il a eu du mal à ravir la vedette aux députés sortants tous du RPM.

Dioncounda Traoré parviendra-t-il à se faire élire ? Nous le saurons dans moins de 15 jours.
Le président du CNID, Me Tall candidat dans sa Ségou natale doit lui aussi passer par la dure épreuve du second tour. Il se trouve sur la même liste que l’ADEMA, l’URD et le Mouvement Citoyen. C’est le candidat du RPM Karounga Diawara qui pose toutes sortes de difficultés, un transfuge du CNID. Dans son fief, ce n’est pas facile pour le président du CNID.

Il en est de même pour et Younoussi Touré respectivement candidats à Gao et à Niafunké sur les listes ADEMA et URD. Ils sont tous en ballottage et vont affronter à nouveau la réalité des urnes.
MEME CONSTAT A BAMAKO

Dans les six communes du District de Bamako, c’est le même constat, les candidats d’aucune liste ne sont parvenus à se faire élire dès le premier tour. La surprise la plus grande a été sans nul doute le ballottage du président sortant de l’Assemblée nationale, Ibrahim Boubacar Kéïta.

Elu en 2002 dès le premier tour comme Me Tall à Ségou, IBK n’a pas eu la partie facile cette fois. Il est face au jeune dynamique Moussa Mara qui a posé des actes concrets dans la commune durant ces dernières années.

C’est la première fois dans notre jeune démocratie qu’un indépendant tienne tête à une figure emblématique de ce genre.

Qui de ces candidats ne siégera pas à la prochaine législature?

Mamadi TOUNKARA

04 juillet 2007.