Partager

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé hier dimanche dans la capitale sénégalaise, Dakar, où il doit effectuer une visite de deux jours. Au cours de son séjour au pays de la « Terranga », le dossier de l’ex-président ATT réfugié à Dakar depuis son éviction du pouvoir le 22 mars 2012, sera probablement au cœur des échanges entre lui et son homologue Macky Sall.

En effet, l’annonce par le gouvernement malien, en décembre 2013, d’une éventuelle poursuite contre le président déchu devant la Haute Cour de Justice pour « haute trahison » a jeté quelque trouble sur les relations entre le Sénégal et le Mali jusque-là sans nuage. Elle n’a certes pas été suivie de l’émission d’un mandat d’arrêt à l’encontre de l’ex-président du Mali devenu l’hôte du Sénégal sur intermédiation de la CEDEAO et à la demande du président Macky Sall lui-même.

Toutefois, le président IBK se doit de mettre à profit ce séjour sénégalais pour clarifier les véritables intentions du gouvernement malien sur cette affaire et ne laisser subsister aucune ombre sur les liens entre les deux pays qui sont de la plus haute importance en particulier sur le plan économique.

Le Mali est, en effet, le premier partenaire commercial du Sénégal et une partie considérable de ses importations transite par le port de Dakar. En outre, dans la crise qui a affecté le nord du Mali, le Sénégal a joué un rôle de premier ordre pour la mise en place d’une force militaire internationale destinée à rétablir la souveraineté malienne sur son septentrion occupé et des soldats sénégalais participent à la MINUSMA.

Deux d’entre eux ont perdu la vie au cours d’une attaque terroriste sur la ville de Kidal et le président IBK ne manquera sûrement pas de leur rendre un hommage appuyé au cours de cette visite de 48 heures à Dakar. IBK annoncera-t-il devant l’Assemblée nationale sénégalaise qui l’accueille aujourd’hui pour un discours devant célébrer la fraternité sénégalo-malienne sa décision de renoncer à la poursuite envisagée contre son prédécesseur ATT ?

Ce serait un geste magnifique qui apporterait un immense soulagement à tous les Maliens et remettrait au beau fixe l’axe Dakar – Bamako.

M. DIOP

SOURCE: L’Indépendant du 14 Avril 2014.


Visite d’état du président Ibrahim Boubacar Keita au Sénégal

Sur invitation de son homologue sénégalais, Macky Sall, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a quitté Bamako, hier dans l’après midi, pour Dakar en vue d’une visite d’Etat de deux jours au Sénégal.

Pour cette première visite d’Etat en terre fraternelle et africaine du Sénégal qui durera deux jours, le président de la République sera accompagné d’une délégation de haut niveau comprenant, outre son épouse, Keïta Aminata Maïga et le médiateur de la République, Baba Hakib Haïdara, les ministres de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Hachim Koumaré, de l’Energie, Mamadou Frankaly Keïta.

Au cours de cette visite d’Etat, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta aura plusieurs entretiens en tête-à-tête avec son hôte le président Macky Sall. Ibrahim Boubacar Keïta s’adressera aux députés lors d’une séance solennelle du parlement sénégalais et recevra en audience Mme Aminata Touré, Premier ministre du Sénégal, Mme Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental du Sénégal et plusieurs autres personnalités sénégalaises et internationales.

Avant de regagner Bamako, mardi en fin d’après midi, le président de la République rencontrera la Communauté malienne du Sénégal à l’UCAD (Université Cheick Anta Diop de Dakar).

Essor du 14 Avril 2014