Partager

Longtemps accusé d’être le principal bras financier des groupes Djihadistes et terroristes du Nord-Mali (Ançar-Dine, Mujao, HCUA), l’Emir de l’Etat du Qatar, Son Altesse Cheikh Tamin Bin Khalifa Al-Thani a profité de la visite d’amitié et de travail d’IBK à Doha pour clarifier sa position. En effet, non seulement il a compris qu’il y a eu beaucoup de désinformation mais il a décidé d’aider désormais le Mali.

Ces groupes armés qui ont beaucoup travaillé avec les Qataris étaient en effet parvenus à leur faire croire que tout le Sud du Mali est animiste, étaient des mécréants qui ne croient en rien. Pour eux, seules les populations des régions nord du Mali sont des croyants, des musulmans convaincus devant bénéficier donc du soutien de la Umma islamique. C’est ainsi que tous les pays arabes dont l’Etat du Qatar n’ont pas lésiné sur les moyens pour venir en aide à ces Djihadistes, terroristes qui ont voulu faire appliquer une autre forme de l’Islam pur et dur contraire à nos us et coutumes.

Le mérite du Président Ibrahim Boubacar Keïta c’est d’avoir compris très tôt qu’il fallait une diplomatie agressive et agissante pour contrecarrer ces Djihadistes, mais aussi et surtout avoir de bonnes perspectives avec les autres pays arabes pour l’honneur et le bonheur des Maliens.
La présente visite de travail que son excellence Ibrahim Boubacar Keïta vient d’effectuer du 21 au 24 janvier s’inscrit en droite ligne de celles qui ont déjà effectuées à Nouakchott et à Alger.
Si l’objectif visé est de rétablir l’honneur des Maliens, chaque pays visité avait sa particularité. Si en Mauritanie il a été surtout question du sort de nos refugiés dans ce pays, en Algérie, c’était pour faire porter haute la voix du Mali tout en encourageant Alger dans son initiative de ‘’discutions exploratoires avec les groupes armés’’.

Au Qatar, il était important de les avoir avec nous par rapport aux régions du nord, comment mettre en place une grande commission mixte et voir les champs de coopération. Après tout ce que le Mali a connu, comment l’Etat du Qatar peut nous aider dans le domaine de la coopération militaire. Le chef d’Etat major particulier du Président de la république, le Général Yamoussa Camara, était de la visite pour ce faire.
A l’issue de la visite de travail du Président Ibrahim Boubacar Keïta, on peut affirmer sans risque de se tromper que tous les nuages se sont dissipés entre les deux pays et tous les clignotants sont au vert sur l’axe Bamako-Doha.
Il ressort en effet du communiqué conjoint signé à Doha le 24 janvier 2014 que sur le plan humanitaire, le Qatar s’est engagé à contribuer aux efforts en cours du gouvernement malien pour organiser le rapatriement volontaire des refugiés maliens. Dans les 15 jours qui suivront, le Qatar apportera son aide pour leur retour et leur prise en charge dans leur phase d’installation, et au-delà, appuiera la stratégie de résorption de la crise alimentaire, et celle relative à la lutte contre la pauvreté extrême.

Il nous revient de source sûre que la visite de l’Emir de l’Etat du Qatar au Mali est envisagée ainsi que celle de la Présidente de la Qatar Foundation, son altesse Cheikha Moza qui n’est autre que la mère de son Altesse Cheikh Tamin Bin Khalifa Al-Thani, Emir de l’Etat du Qatar. Il a en outre été décidé de l’ouverture d’Ambassades résidentes dans l’un et l’autre des pays, et de faire tenir, en avril 2014 à Bamako, la 1ère session de la commission mixte de coopération Mali-Qatar.

Doha a également exprimé son encouragement aux consultations exploratoires menées par le gouvernement Algérien dans le cadre du dialogue national inclusif, à Bamako, entre tous les fils du Mali.
Tous ces bons points sont à l’actif de la diplomatie malienne dirigée de main de maitre par Zahabi Ould Sidi Mohamed. Grâce à son style propre à lui et à sa démarche pédagogique, les groupes armés, les Djihadistes et les terroristes qui écument au Nord-Mali cherchent désespérément un nouveau point de chute. Ils ont été lâchés par tous leurs soutiens.

Birama FALL, envoyé spécial à Doha (Qatar)

Le Prétoire du 27 Janvier 2014