Partager

Reconduit pour un second mandat, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita se dit ouvert à une collaboration respectueuse avec l’opposition. Dans sa première déclaration, il a officiellement tendu la main au chef de file de l’opposition pour faire de l’unité nationale une réalité.

Ayant tiré les leçons de son premier mandat, IBK entend démarrer le deuxième sur de nouvelles bases. Selon lui, durant ce quinquennat, il servira le Mali selon les principes républicains, avec dévouement et intégrité pour assurer à notre pays la paix, le développement économique et social, et un rayonnement mondial qui lui sied et conforme à son attente et digne de son grand destin.

Pour ce faire, l’unité nationale sera la plus grande urgence du président IBK. Selon lui, «Nous n’avons pas d’autre choix. Nous n’avons pas d’autre alternative. Nous devons être unis. Unis pour faire gagner le Mali. Unis pour notre destin commun. Unis pour notre cohésion nationale. Unis derrière nos forces de défense et de sécurité. Unis autour de notre culture, notre identité, notre pluralité, notre diversité. Unis pour la modernisation de notre économie. Unis pour la refondation de notre école. Unis pour doper nos industries. Unis pour libérer nos entrepreneurs. Unis pour faire du Mali un hub technologique et d’innovation. Unis pour répondre à nos défis écologiques. Unis autour de nos femmes. Unis pour nos paysans, notre monde rural. Unis par l’effort, le travail, l’excellence…».

À cet effet, il a officiellement tendu la main à son rival politique de s’associer à lui pour développer le pays. «À mon jeune frère, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition républicaine, je voudrais tendre la main. Après la bataille électorale, il y a les retrouvailles. Car pour bâtir un avenir de tous les possibles, le Mali doit pouvoir compter sur toutes ses filles et tous ses fils. Chacun aura sa place. La République n’exclura personne. J’en serai le garant». L’opposition va-t-elle accepter cette offre présidentielle ? Les prochaines semaines nous édifieront davantage.

IBK a aussi rassuré la jeunesse de faire de son prochain mandat, le mandat de la jeunesse. «Je sais ce que je vous dois. Je sais ce que ma génération vous doit. Je sais ce que ce pays vous doit. Je consacrerai le principal de notre effort à votre épanouissement, en vous dotant des moyens nécessaires à votre formation, à votre émancipation, à votre réussite. Je prends l’engagement comme je l’ai déjà dit, de faire de ce mandat, un mandat de préparation des entrepreneurs, leaders et bâtisseurs du Mali de demain», a-t-il déclaré.

Wassolo

Du 27 Août 2018