Partager

Dans le cadre de la célébration du centenaire du père de l’indépendance, Modibo Kéita, un statut a été érigé en plein cœur de l’avenue qui porte son nom. Le président de la République, qui présidait la cérémonie, dira que « jamais nous ne cesserons de célébrer Modibo Kéita ».

une-2973.jpgDimanche 29 mai 2016, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, accompagné du Premier ministre Modibo Kéita et de certains membres du gouvernement, a inauguré la statue du père de l’indépendance. L’événement a regroupé aussi les héritiers de l’illustre disparu notamment, l’Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM-RDA/Faso Jigui) et une foule des grands jours.
C’était une bonne occasion, pour le président de la République, de rappeler les actes louables posés par le premier président du Mali et ses compagnons pour faire de Bamako la ville la plus coquette d’Afrique en son temps. « Il avait voulu faire de la capitale malienne Bamako l’une des plus coquettes d’Afrique et cette journée rentre dans ce cadre. Nous voulons à travers cette journée démontrer que le flambeau allumé ne s’éteindra jamais », a soutenu IBK.
Et de poursuivre que « c’est cet esprit civique, cet amour brillant pour ce pays que le président Modibo Kéita nous a inculqué, nous souhaiterions lui rendre un vibrant hommage en l’immortalisant via des actes du genre ». Car, expliquera le chef de l’Etat, tout acte qui concourt à rendre l’environnement propre en commençant par soi-même, est citoyen.
Pour IBK, l’inauguration de cette statue est certes un acte simple mais important pour faire de Bamako une ville propre et coquette. « Respect et considération au fils de Daba Kéita et de Hatouma Camara. Jamais nous ne cesserons de célébrer Modibo Kéita », insistera-t-il.

Selon lui, le président Modibo Keita ne badinait pas avec la propreté et sous son règne chaque dimanche les membres du gouvernement avec à leur tête le président et toute la population sortait pour assainir leur environnement. « Nous devons nous inspirer de ces exemples ».
Le président de L’UM-RDA/Faso Jigui, Bocar Moussa Diarra, a fait remarquer que la réhabilitation de l’avenue Modibo Kéita est une œuvre du parti. Selon lui, c’est une manière de rappeler aux Maliens les actes nobles du président Modibo Kéita en faveur du développement du Mali. « Nous avons voulu montrer au peuple qu’on ne peut pas tout attendre du gouvernement et que c’est à nous de montrer le bon exemple avec des initiatives de ce genre », précisera-t-il.
La statue a été érigée pour perpétuer la mémoire du premier président du Mali pour un Mali uni et prospère.

Mariam Camara

L’Indicateur du Renouveau du 1er Juin 2016