Partager


En prélude à la campagne internationale pour l’eau et l’assainissement qui se tiendra le 22 mars prochain, CREPA-Mali a organisé une journée portes ouvertes le samedi 10 mars 2007 à son siège situé à Faladjié. Objectif : amener les populations à avoir une bonne lisibilité des activités qu’il a menées en 2006.

L’année 2006 a constitué le point de départ de la nouvelle phase (V) du réseau CREPA. Planifiée en 2005, elle a tenu compte des résultats acquis pendant les phases précédentes.

Il s’agit des enjeux et défis du secteur, des résultats de l’évaluation externe de l’année 2005, de la capitalisation des 15 ans d’expérience ainsi que des ateliers de pré planification nationaux avec les différentes parties prenantes du secteur.

Les populations défavorisées sont les premières cibles de ce programme qui reste intégrateur c’est-à-dire prenant en compte en même temps les aspects eau, hygiène et assainissement.
Le CREPA a utilisé des approches centrées sur les ménages, l’accès des pauvres aux services de base, le renforcement des capacités des acteurs locaux pour l’exécution du programme.

Pour la mise en œuvre de son programme annuel, le CREPA-Mali a sollicité la collaboration et l’appui à des services centraux et déconcentrés de l’Etats, des municipalités, des organismes de la société civile. S’y ajoutent des ONG, des institutions de recherches, des associations de développement et des organisations à base communautaire.

En 2006, le CREPA-Mali a bénéficié d’un budget annuel réparti entre les cinq composantes du programme. Il s’agit notamment de la recherche, des services communautaires de base, de la formation et du renforcement des capacités, de la communication-information-documentation, du renforcement institutionnel, et de la bonne gouvernance du réseau.

Dans la mise en œuvre des activités 2006, le réseau CREPA a rencontré quelques difficultés. Il s’agit, entre autres, de celles liées à la faible mobilisation des communautés, de la faible présence des partenaires financiers dans certaines zones d’implantation du réseau et du retard accusé dans la réception du budget 2006.

S’agissant des perspectives, le CREPA envisage la formation des enseignants, des élèves et des clubs de santé de Fana en hygiène, assainissement et eau potable.

Il entend également doter des écoles de poubelles, d’aires de vente et de bacs à ordures.

Enfin, la réalisation de lavoirs et puisards est aussi prévue.

Abdoul Karim KONE

15 mars 2007.