Partager

Chers compatriotes, notre pays est en guerre. Il est attaqué par cette grande puissance appelée ACCIDENT. De mémoire de Soudanais dédoublé de celle de Malien, on n’a jamais vu des familles, sans exclusion aucune, autant hébétées, éberluées, assommées, au point de devenir noctambulâtes.

Because (il faut apprendre à parler anglais, puisque la France et sa francologie nous refoulent), les Maliens sont à l’école des bises, des embrassades et des adieux
Je m’en vais de ce pas vous édifier avec les dix leçons retenues dans cette école.

Leçon 1: Quand vous sortez de votre maison le matin, donnez des bises à vos épouses et embrassez vos enfants et vos parents, car l’accident peut être au prochain tournant. Vous ne savez pas si vous allez revenir en famille sur les deux pieds ou avec les deux pieds devant.

Leçon 2: Quand votre maison fait face à une artère principale, faites sortir dans la cour et ce, dès le matin, les épouses, les enfants et les parents, car Benne folle arrive en vrombissant.

Leçon 3: Evitez, en des heures avancées, les promenades nocturnes en cette période de canicule, car les «BACHUS et COQUES» profitent de ce moment pour s’adonner à leur rallye.

Leçon 4: L’aurore pointant, évitez d’aller chercher du pain à la boulangerie, car c’est à ce moment que mes enfants, qui ont volé ma voiture pendant la nuit avec la complicité de qui je ne veux pas nommer, arrivent en trombe pour que leur «LE» que je suis, ne soit pas au courant du vol.

Leçon 5: Ne vous lassez jamais de faire des consultations à l’ORL, afin de développer l’ouïe pour mieux entendre les bruits annonciateurs du sinistre.

Leçon 6 : C’est difficile à dire, il le faut pourtant car c’est un conseil: combattez votre ignorance du Code de la route en vous informant régulièrement, en suivant les émissions télé sur le sujet.

Leçon 7:Augmentez vos budgets familiaux pour subvenir aux dépenses collatérales de cette guerre.

Leçon 8 : Si vous payez des casques pour vos enfants, percez-y des trous, sinon ils vont s’en servir comme de gobelets.

Leçon 9: Cherchez de nouveaux amis auprès du monde des assureurs, sait-on jamais?

Leçon 10: Prenez l’habitude de prier chaque matin avant de sortir de chez vous en récitant ceci : «ALLAH, grâce à Toi, nous nous sommes réveillés un à un. Fais en sorte que nous retournions un à un auprès des nôtres! Amen» (Posologie: à réciter 3 fois le matin puis se frotter le visage).

Au regard des dures conditions que nous vivons, la plaie germera-t-elle sur la gangrène?

J’ai envie de crier haut et fort: nous sommes tous fautifs.

Certes, nous avons fait des avancées significatives, observables dans:
– L’introduction du kit pédagogique sur le Code de la route dans les écoles;
– Les émissions d’information, de formation et de sensibilisation à la télé et à la radio.

L’ampleur des dégâts nous consigne dans notre angoisse. Il est facile d’énumérer les causes, qui ont pour nom :

– L’inadéquation de nos routes aux normes réglementaires. C’est à croire que l’on fait fi du plan de développement de nos cités. A-t-on prévu la construction de routes qui prennent en compte l’accroissement exponentiel des parcs d’automobiles et de motocycles?
– L’incivisme notoire de bon nombre d’entre nous: combien de fois avons-nous entendu dire dans la circulation «Mali ye an bèè de ta ye» (le Mali appartient à nous tous), comme si chacun devait en emmener un morceau chez lui.

– La violation délibérée des lois en la matière: les quelques artères de dégagement, construites tout récemment, sont transformées par les «Jakartistes» en gymkhana moto.

– Les permis sans permis.
– L’abondance des voitures métisses: la moitié des pièces d’origine allemande, une partie française et le reste japonais.

– L’obligation de prendre un mois de congé annuel pour avoir le temps de faire la visite technique de sa voiture.

– L’utilisation de l’eau de savon OMO en lieu et place du liquide de frein.

Comptabilisez en plus tous les résultats de l’ingéniosité du Malien, malheureusement à des fins pas toujours nobles.


QUE FAIRE?

– Celui qui fabrique l’écumoire, la fait avec des trous;
– Celui qui vend l’écumoire, la vend avec des trous;
– Celui qui achète l’écumoire, l’achète comme telle.

ALORS! QUI EST DUPE?

Avez-vous souvenance de l’histoire des Honda CG, avec les médecins russes au Mali: «Accident CG? Coupez pied!». «Jakaristes!», filez comme des bolides.

Le cimetière n’est qu’au tournant et l’hosto n’est plus un passage obligé. De grâce, mes chers amis, cessons d’endeuiller nos épouses, nos enfants et nos parents.

Prêts ? Partez ou Rompez les rangs, bèè b’i yèrè bolo! Accidentellement vôtre!

MAMADOU ROCHE KEITA

18 Mars 2008.