Partager

Une école de six classes, un centre de santé, une mosquée, une salle d’apprentissage du coran, une direction, un logement pour gardien, deux magasins, une adduction d’eau sommaire, tel est le joyau réalisé par l’ONG vie bonne grâce à son partenaire Qatar Charity. La fondatrice de cette organisation, Mme Fawziya HM Alisshaq accompagné par son fils est venue inaugurer ce centre multifonctionnel en remettant également des motos taxis, des machines à coudre aux jeunes ruraux et des kits scolaires aux enfants déplacées du Nord. C’était le vendredi 18 octobre 2013.

« Aimer ce n’est pas donner mais partager » a dit Raoul Follereau. Les populations de Sangarébougou sont sorties le vendredi dernier pour témoigner leur sympathie à l’endroit de Madame Fawziya, une dame venue de loin pour apporter aide et assistance aux enfants démunis d’un quartier ou tout manque selon les populations. L’ensemble de ces réalisations a couté un montant total de 106 349 160 FCFA dont 88 624 300 FCFA comme apport du partenaire ; 17 724 860 FCFA comme apport de Vie Bonne. La Mairie et l’ONG Vie Bonne pour le démarrage des activités ont contribué en équipement pour un montant de 7 285 000 FCFA. Depuis l’achèvement des travaux, plusieurs activités sociales ponctuelles ont été menées par le centre.

Notamment, l’opération d’urgence en faveurs des enfants déplacés du Nord, l’organisation des opérations ramadan et tabaski de 2012 et 2013. Selon le coordinateur de l’ONG Vie Bonne, Amadou Maïga, l’école fondamentale a pu être démarrée et compte 2 jardins, une première année, une deuxième année. Les populations à travers le maire n’ont pas manqué d’évoquer d’autres difficultés auxquelles elles continuent à être confrontées. Elles ont demandé d’autres aides à la donatrice à savoir : l’eau potable, des écoles, de l’électricité. « La zone de Sangarébougou est classée par l’EDM comme la zone rouge c’est-a-dire zone où on a une chance sur 1000 d’avoir une nappe d’eau » a dit le coordinateur.

Quant aux élèves les effectifs par classe sont très élevés (entre 50 et 100 élèves). « Le cœur est la clé du ciel » a dit Saïd le représentant de Qatar Charity au Mali. Selon lui, leur organisme est basé sur l’entraide d’un développement durable dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations conformément aux exigences des gouvernements. Dans la semaine qui a suivi, ce fut le tour des jeunes ruraux et des enfants déplacés du nord de recevoir de la main de Mme Fawziya d’autres appuis afin de les rendre indépendants économiquement.

Fakara Fainké

23 Octobre 2013