Partager

La Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM) a procédé, le vendredi 3 juin 2016, à la rénovation des locaux de l’Association malienne de lutte contre la déficience mentale chez l’enfant (AMALDEME). Le cout estimatif de l’activité s’élève à environ 9 millions de nos francs. L’événement a mobilisé tout le personnel de l’entreprise y compris son directeur général adjoint, Youba Ould Messaould en présence de la vice-présidente du Conseil d’administration de l’AMALDEME, Mme Yasimina Sanogho.

Il faut noter que la présente activité de bénévolat du personnel de la SONATAM s’inscrit dans le cadre de ses actions de solidarité en faveur des couches démunies. Cette rénovation a constitué notamment, la réfection et la peinture de la maternelle et de la cantine, du nettoyage de la cours et la peinture du bloc thérapie de l’AMALDEME. Dans son discours, la vice-présidente du Conseil d’Administration, Mme Yasimina Sanogho a indiqué que cette action de solidarité de la SONATAM aux enfants handicapés mentaux du Mali, à travers l’Association malienne de lutte contre la déficience mentale chez l’enfant (AMALDEME), reste longtemps gravée dans les mémoires, en raison de sa spécificité. En effet, dira-t-elle, si d’autres entreprises maliennes l’ont précédée dans le soutien à l’AMALDEME, la démarche de la SONATAM a quelque chose de spéciale car en plus d’un investissement de plusieurs millions dont les enfants handicapés mentaux jouiront pendant des années. « Vous avez décidé d’être physiquement à leurs côtés toute une journée, non seulement pour travailler à leur profit mais aussi pour mieux comprendre leurs difficultés afin de mieux plaider leur cause. L’AMALDEME est fière de vous, comme elle l’est de toutes les entreprises citoyennes maliennes qui nous appuient. Car, vous nous permettez de répondre à cette question souvent posée par les étrangers à savoir : qu’est-ce que les maliens eux-mêmes font pour vous ? » a-t-elle relevé.

Pour sa part, le directeur général adjoint de la SONATAM, Youba Ould Messaould a noté que cette activité est la suite logique d’une série d’activités de bénévolat et d’actions sociales initiées par la direction de la SONATAM dont l’opération de don de sang tenue courant le mois passé. Selon lui, le choix de ces activités n’est pas fortuit car la SONATAM en tant qu’entreprise citoyenne doit contribuer au développement économique et social du Mali. Par ailleurs, il a réitéré la disponibilité de la SONATAM à accompagner les couches défavorisées telles que les enfants de l’AMALDEME.

Moussa Dagnoko

Le Républicain du 9 Juin 2016