Partager

Jeudi 12 février, le président de la République populaire de Chine Hu Jintao sera accueilli à Bamako par son homologue malien Amadou Toumani Touré. La chine entretient d’excellentes relations de coopération avec le Mali, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’industrie et du commerce. Les temps forts de cette visite seront certainement la pose de la première pierre du troisième pont de Bamako, la visite du centre de prévention et de traitement du paludisme à Kati. Le partenariat sino-malien date du 25 octobre 1960, soit un mois après l’accession de notre pays à l’indépendance.

Le président de la République populaire de Chine, Hu Jintao, effectuera une visite d’Etat au Mali du 12 au 13 février 2009. Il s’agit de la première visite officielle à l’étranger du président chinois en 2009, et sa deuxième visite en Afrique depuis le sommet de Beijing 2006 où a eu lieu le Forum sur la coopération Chine-Afrique. Ce périple africain le conduira au Mali, au Sénégal, en Tanzanie et à l’Ile Maurice.

En prélude à cette arrivée, l’Ambassadeur de la Chine au Mali, ZHANG Guoqing a donné une conférence de presse le 7 février à l’Ambassade. Il a précisé que dans l’après midi du 12 février, une cérémonie d’accueil est réservée par le président malien, Amadou Toumani Touré à son homologue chinois. Elle sera suivie d’un entretien officiel des deux présidents sur des questions nationales et internationales dans le sens d’une consolidation des relations traditionnelles d’amitié entre le Mali et la Chine.

Au cours de cette visite au Mali, le président Hu Jintao, accompagné de son homologue malien Amadou Toumani Touré procédera à la pose de la première pierre du troisième pont de Bamako à Sotuba. Ils visiteront à l’hôpital de Kati, le Centre de prévention et de traitement du paludisme, financé par la Chine. Les médecins chinois au Mali recevront également leurs visites.


Combien de Chinois y a-t-il au Mali ?

La question embarrasse l’Ambassadeur ZHANG Guoqing car ne disposant pas de statistique sur le nombre de ses compatriotes qu’il estime entre 1000 et 2000 Chinois. Ils sont généralement des techniciens et des ingénieurs, s’ils ne sont pas en visite, selon le conférencier. Il est à noter que les Chinois exercent beaucoup dans l’hôtellerie et la restauration à Bamako, où presque chaque quartier compte ses restaurants chinois.

L’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Mali remonte au 25 Octobre 1960. Depuis ces relations ont toujours été stables et amicales dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’industrie et du commerce. En 1960, rappelle le conférencier, le Premier ministre chinois a effectué une visite au Mali, et en 1962, la Chine aidera le Mali à réaliser un film en couleur intitulé « la République du Mali ».

Depuis l’indépendance, tous les présidents maliens se sont rendus en Chine. Le président ATT y a été au moins trois fois. L’année dernière (2008) la Chine a été éprouvée par le séisme. A cette occasion le président ATT et Madame se sont rendus à l’Ambassade de la Chine au Mali, où il a fait un don de 50 millions de FCFA pour les victimes. En 2008, une dizaine de ministres maliens ont été en Chine et 125 Maliens y ont effectué une formation spéciale.

Plus de 674 médecins chinois ont déjà travaillé au Mali, dans les hôpitaux de Kati, de Sikasso et de Markala. Chaque année, la Chine apporte au Mali 1 million de Yuan, soit 65 millions de Fcfa en médicaments. En tout cas, on retient des différentes réalisations chinoises au Mali, que l’expérience venue des temples est porteuse des fruits que cette coopération a promis depuis 1960. Ce qui semble convaincre aujourd’hui, le Mali d’ATT à s’inscrire à l’école chinoise.

Selon l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, Zhang Guoqing, les huit propositions faites par le Président chinois lors du sommet Sino-africain à Beijing, ont tous été quasiment concrétisées.

Pour convaincre la dessus, il égraine un chapelet de réalisations au bénéfice du Mali : des experts chinois en agriculture qui travaillent au Mali, le centre de prévention et de traitement du paludisme, le laboratoire de l’hôpital de Kati, la décision de construire un hôpital à Yirimadio (quartier de Bamako), les formations continues des Maliens en Chine, la participation chinoise dans l’usine de sucrerie, l’annulation par la Chine de 350 millions de Yuan de dette, soit 20 milliards de Fcfa, l’importation en Chine de 142 produits maliens sans taxes. Mais au-delà des huit propositions, d’autres projets existent, comme la construction de trois stades, le 3è pont de Bamako etc…

« L’entraide qui caractérise les relations et les épreuves historiques des deux pays, progresse », a commenté le chef de la représentation diplomatique de la Chine au Mali, Zhang Guoqing.

Lors de cette visite au Mali, le Président Hu Jintao sera accompagné par d’importants personnages que sont le Directeur de l’administration du bureau d’Etat, le Directeur du bureau de recherche de la politique, le vice Premier ministre qui s’occupe des Affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères, le ministre des Réformes et développements, le ministre du commerce, un assistant au ministre des Affaires étrangères.


Boukary Daou

10 Février 2009