Partager

Le président de la Codem, Housséïni Amion Guindo a été investi le dimanche 4 février 2012 candidat à la présidentielle 2012 par la coalition des Partis unis pour la République (Pur). C’était dans le stade Babemba Traoré de Sikasso plein à craquer. Dans son discours d’investiture, Housséïni Amion Guindo a livré son projet de société en intégralité. On retiendra surtout sa volonté de restaurer le service militaire dans notre pays.

Il y avait du monde ce dimanche 4 février 2012 au stade Babemba Traoré de Sikasso à l’occasion de la cérémonie d’investiture du candidat des Pur, Housséïni Amion Guindo. En plus des militants et responsables des Pur, on notait la présence des notabilités de la ville de Sikasso. Le président des Pur, l’ancien ministre Abdoulaye Amadou Sy, a rappelé le processus qui a conduit au choix du candidat de ce regroupement. Avant d’ajouter que les Pur se sont rendus compte par la suite qu’ils n’ont pas fait un mauvais choix.

Dans son discours d’investiture, le candidat des Pur a livré en intégralité son projet de société. Un projet axé sur des valeurs sociétales et des domaines de développement comme : la santé, l’éducation, la justice, la défense, la décentralisation etc.

Par rapport à la défense, Housséïni Amion Guindo a expliqué que la défense nationale ne doit pas être l’affaire des seuls militaires. Elle doit être l’œuvre conjuguée de tous les enfants du Mali. Car sans armée forte, pas de nation forte, pas d’Etat puissant, pas de République stable. « Toute nation qui se veut forte, libre et indépendante doit avoir une armée forte. Pour atteindre ces objectifs, nous rendrons le service militaire obligatoire, ferons augmenter les revenus des officiers, sous-officiers et soldats et garantirons à leurs veuves et enfants des pensions conséquentes afin de leur assurer une meilleure prise en charge à l’école et à l’université », a précisé le candidat des Pur avant d’ajouter que « nous prendrons des mesures adéquates et ferons des enfants orphelins de soldats tombés pour la défense de la patrie des pupilles de la nation ».

Le président de la Codema promis des situations nouvelles à plus de corporations dont l’armée.

« Nous créerons une société immobilière d’économie mixte pour la réalisation de nouveaux logements à nos vaillants soldats. Dans le règlement des conflits et des contentieux familiaux et communautaires, le mécanisme de la médiation sera accepté et encouragé, dès lors qu’il aura requis le consentement des partis ».

A.D

L’Indicateur du Renouveau du 06 Mars 2012