Partager

Ces derniers jours, la ville de Kidal a été le théâtre d’échanges de tirs entre le MNLA et les militaires maliens faisant même craindre le retour des vieux démons dans la cité des Ifoghas.

La réouverture de la BMS est à l’origine de ce regain de tension.

Les combattants du MNLA, démunis et ne possédant presque plus rien, avaient décidé de dévaliser cette banque en plein jour. Tout a commencé le vendredi dernier quand deux gardes sont blessés après l’explosion de grenades devant la banque.

Le samedi, les soldats et les combattants du MNLA ont échangé des coups de feu avant qu’un magasin de munitions ne prenne feu après une forte explosion. Face à la situation, les autorités ont transféré les fonds de la BMS vers Gao.

Depuis, les coups de feu ont baissé d’intensité.

Abdoulaye DIARRA

L’Indépendant du 2 octobre 2013