Partager

Le Commissaire du 10ème Arrondissement, Adama Baradji a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le week-end dernier. Hospitalisé depuis dimanche à l’hôpital Luxembourg, l’état de santé de ce grand flic, titulaire d’une médaille de sauvetage pour avoir sauvé de nombreuses vies humaines, nécessite aujourd’hui une évacuation d’urgence puisque son côté gauche est paralysé. C’est dire que les plus hautes autorités sont interpellées avant qu’il ne soit trop tard.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) anciennement connu sous le nom d’accident cérébro-vasculaire (ACV) et parfois appelé attaque cérébrale, est un déficit neurologique soudain d’origine vasculaire causé par un infarctus ou une hémorragie au niveau du cerveau. Selon les spécialistes, dans les pays occidentaux notamment en Europe ou aux Etats Unis, un individu sur 600 est atteint d’un accident vasculaire cérébral chaque année. L’AVC est la première cause de l’handicap physique chez l’adulte et la troisième cause de décès dans la plupart des pays occidentaux.

Au Mali, beaucoup de cas de décès surtout de la tranche des personnes âgées sont dûs à un accident vasculaire cérébral. Le commissaire du 10ème arrondissement, Adama Baradji vient d’en être victime le week-end dernier. Se sentant très mal dans son bureau, le commissaire divisionnaire de police a finalement décidé de rentrer pour se reposer chez lui. C’est en ce moment précis qu’il a eu un malaise. D’urgence, il a été conduit à l’hôpital Luxembourg pour des soins. Malheureusement, son côté gauche a été paralysé à cause du sang. Depuis dimanche, il suit des traitements dans cet établissement hospitalier.

De source médicale, l’état de santé de ce grand flic nécessite aujourd’hui une évacuation d’urgence. D’où l’interpellation des plus hautes autorités du pays à commencer par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et le Premier ministre Oumar Tatam Ly.

Il est important de rappeler que le commissaire divisionnaire Baradji fait la fierté de la police nationale. Il a servi avec loyauté dans plusieurs commissariats de police. Adama Baradji a également formé beaucoup de jeunes policiers, qui forcent l’admiration et la fierté de tout un peuple, à l’image de Papa Mamby Kéïta plus connu sous le sobriquet de l’Epervier du Mandé, Gagny Kanté, Bakary Kané, Major Salif Traoré, Abdoulaye Touré dit Bloni… C’était dans les années 1996 lorsqu’il était chef de la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement.

« Baradji a besoin du soutien et de l’accompagnement de l’Etat malien puisqu’il a beaucoup fait pour ce pays surtout dans la lutte contre la criminalité. Quand, il était le chef BR du 3ème Arrondissement, nous avons carrément nettoyé la commune de tous les malfrats de l’époque. Nous étions ses éléments de terrain. Il corrigeait nos erreurs régulièrement. C’est lui qui nous a appris toutes les techniques d’enquête. A vrai dire, nous sommes fiers de lui puisqu’il est une référence dans notre corporation. Nous aimerions que le gouvernement prenne des dispositions pour l’évacuer soit en Europe soit en Tunisie pour des soins » nous a confié Papa Mamby Kéïta qui fut son élève actuellement en contrôle médical en Tunisie.

Alou Badra HAIDARA

L’Indépendant du 29 Janvier 2014