Partager

Ce jeudi 26 Novembre 2008, c’est l’hôpital Gabriel Touré qui a été le premier visité, parmi les structures ciblées par le ministre de la Santé, dont l’hôpital du Point G et celui de Kati. A cette occasion, le ministre Oumar Ibrahim Touré était accompagné de responsables de son cabinet, ceux des services centraux et rattachés du département, d’organismes personnalisés, syndicats la santé et des Ordres des pharmaciens et médecins.

Cette visite a été l’occasion, pour le ministre, de visiter le service d’accueil des urgences, le chantier de la pédiatrie et du réfectoire, le laboratoire et la médecine de l’hôpital Gabriel Touré. Cette visite s’est terminée par une réunion avec le personnel dudit hôpital.

Ce déplacement du ministre de la Santé, accompagné d’une forte délégation, a pour but de constater, de visu, les conditions de travail et les résultats obtenus par ledit hôpital. Aussi, cette visite a permis s au Chef du département de s’enquérir des défis auxquels les agents sont confrontés, dans l’exercice de leurs activités au quotidien ; de prendre connaissance du point de l’exécution des recommandations et des décisions des 26è et 27è sessions ordinaires du Conseil d’Administration de l’hôpital ; de prendre également connaissance des grands chantiers de 2008, de l’état d’exécution des activités techniques, du budget 2008 à mi-parcours, des contraintes et perspectives.

Ce qui fera dire, au Directeur Général du CHU Gabriel Touré, le Dr Abdoulaye Néné Coulibaly, qu’en fin 2007, sa structure s’est dotée d’un budget-programme qui devait lui permettre de réaliser certaines activités au cours de cette année 2008.

A l’en croire, ces activités inscrites dans le projet d’établissement et le PRODESS II visent essentiellement à améliorer les conditions de travail par la formation, la construction de bâtiments et l’acquisition d’équipements médico-chirurgicaux de laboratoire et d’imagerie médicale.

Selon le DG de l’Hôpital Gabriel Touré, ce rapport rend compte de l’exécution du budget 200 à mi-parcours. Comme grands évènements de 2008, le Dr Coulibaly a rappelé l’inauguration du service d’accueil des urgences par le Chef de l’Etat, le 26 Mars 2008 ; la publication officielle du Rapport du Vérificateur Général ; le rapport de mission du Contrôle Général des Services Publics ; l’enlèvement d’un nouveau-né à la maternité ; la poursuite de l’instruction du dossier de M. Diaby ; l’arrestation d’un groupe de malfaiteurs détenant les cachets ; le collectif budgétaire ; la réduction du budget de l’hôpital.

Aux dires du Dr Coulibaly, sur les instructions reçues par ATT, le Premier ministre et le ministre de la Santé, il y a eu une nette amélioration de la qualité des soins et de l’accueil des patients ; le renforcement de l’hygiène hospitalière et la sécurité, la motivation du personnel, l’innovation des pratiques nouvelles en hémodialyse, en chirurgie cardio-vasculaire et en technologies de pointe.

Le Dr Coulibaly a informé qu’à partir du 1er Janvier 2009, il y aura une augmentation des tarifs de consultation qui passeront de 1000 à 2000 FCFA.

En ce qui concerne la motivation du personnel, le DG dira qu’il y aura une augmentation de 15 000 FCFA sur les indemnités de responsabilité, ainsi que l’allocation d’indemnités aux médecins à raison de 15 000 FCFA par spécialiste, et 12 500 FCFA par généralistes.

Concernant l’allocution de primes d’astreinte, elle sera de 40 000 FCFA par trimestre. En matière de création d’emploi, 51 emplois ont été créés du 1er Janvier au 30 Juin 2008.

En qui concerne les départs à la retraite intervenus, le Dr Coulibaly informera qu’en début 2008, l’hôpital Gabriel Touré avait un total de 558 agents, toutes catégories confondues. Ainsi, au cours du premier semestre de l’année, il a reçu 51 agents, dont 49 par mutation 2 par recrutement sur fonds propres : un conseiller juridique et un aide-comptable.

Quant aux départs d’agents, ils sont au nombre de 9 : 4 sont affectés ailleurs, 2 sont détachés au ministère des Affaires Etrangères, 1 décédé et 2 ont abandonné leurs postes. Au 30 Juin 2008, l’effectif de l’hôpital est de 600 agents.

Après la communications du DG de l’hôpital, il y a eu d’autres intervenants, dont la plupart se sont préoccupés des problèmes d’équipements, de matériels médicaux, de formation de spécialistes, de lits, de l’exiguité des locaux, de la gratuité de la césarienne… A toutes ces préoccupations, les directeurs des services concernés ont donné des éléments de réponses tendant à l’amélioration de ces situations.

Quant au ministre de la Santé, il a félicité et encouragé les réussites et initiatives susceptibles de créer de la valeur ajoutée dans le système de production de soins de qualités. En ce qui concerne les problèmes d’effectifs, de spécialistes, de formation, d’équipements, le ministre a pris bonne note et assuré qu’une solution sera trouvée à ces problèmes.

Par rapport à la question de la gratuité de la césarienne, le ministre dira qu’il a eu beaucoup de polémique sur le sujet. Pour la circonstance, il a demandé la sensibilisation et même préconisé la validation des résultats obtenus par rapport à la gratuité de la césarienne.

En ce qui concerne la proposition faite par le Dr Dolo, par rapport à la gratuité de l’accouchement, elle a été tout simplement saluée par le ministre.

Mariétou KONATE

28 Novembre 2008