Partager

Les comités du Syndicat national des cadres médicaux (SYNACAM) et du Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la femme (SNS-AS-PF) de l’hôpital Gabriel Touré ont suspendu, hier, leur mot d’ordre de grève jusqu’à nouvel ordre.

Eu égard à la situation qui prévaut dans le pays suite aux lourdes sanctions de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), les deux comités syndicaux ont décidé de répondre à la demande de trêve du président de la Transition et aux messages du gouvernement et de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) afin de soulager les souffrances de la population. Par conséquent, ils invitent leurs militants à reprendre le travail dès aujourd’hui.

Il faut rappeler qu’après plusieurs jours de grève, les deux comités syndicaux de l’hôpital Gabriel Touré avaient encore entamé lundi dernier une grève de 96 heures pour non satisfaction des doléances. Ils menaçaient même d’observer un arrêt de travail toutes les semaines jusqu’à la satisfaction de leurs doléances comme le renforcement des mesures de sécurité du personnel contre la Covid-19 ; le respect des engagements des autorités ; l’amélioration du plateau technique pour faciliter un cadre idéal de travail répondant aux besoins des patients.

Les deux comités syndicaux de l’hôpital Gabriel Touré avaient aussi exigé l’instauration d’une gestion efficiente et transparente des ressources de l’hôpital et l’exécution des différents protocoles d’accords signés entre le département de la Santé et les comités syndicaux.

Source: L’Essor