Partager

L’hôpital du Point G dont le plateau technique vient d’être amélioré avec des matériels médicaux de dernière génération a reçu jeudi après-midi la visite du ministre de la Santé.

Composé d’un scanner, d’équipements de gamma caméra, de toxicologie et d’endoscopie pour la résection, les nouveaux matériels acquis permettent à l’hôpital du Point G d’être dans le 21e siècle et de prendre totalement en charge toutes les pathologies.

Au cours de sa visite à l’hôpital, le ministre de la Santé s’est dit « impressionné par le scanner unique en Afrique sub-saharienne ».

D’un coût total de 300 millions de F CFA, l’équipement de gamma caméra est un don de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) par l’intermédiaire du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).
Le coût de l’équipement de toxicologie, 60 millions de F CFA, a été entièrement financé par le budget national.

Quant aux matériels d’endoscopie pour la résection, elles ont été gracieusement offertes au service d’urologie de l’hôpital grâce à la sollicitude du Pr. A. Leduc, président de l’Académie européenne d’urologie dans le cadre d’un partenariat entre Firme Olympus-ONG, Equilibre et Population et le service d’urologie de l’hôpital du Point G.

Les pathologies de la prostate, de la vessie, de l’urètre susceptibles d’être traitées par voie endoscopique sont très répandues chez nous. Ces matériels d’endoscopie pour la résection permettent de couper par morceau une tumeur située soit au niveau de la prostate soit au niveau de la vessie jusqu’à l’ablation complète. L’opération se fait sans qu’il y ait une plaie.

Le ministre de la Santé dira qu’aujourd’hui tous les dispositifs sont à Point pour prendre les malades en charge.

Sidiki Doumbia

(stagiaire)

07 Juillet 2008