Partager

L’hôpital Nianankoro Fomba de Ségou passera du statut de 2e référence à celui de 3e référence. Ce changement de statut nécessite un aménagement du service et la hausse du plateau technique pour un montant de 8,5 milliards de F CFA.

Face aux besoins d’extension et de renforcement du plateau technique pour réduire les évacuations de la région de Ségou sur Bamako, des travaux seront réalisés et de nouveaux équipements seront installés pour faire passer l’hôpital du statut de 2e référence à celui de 3e référence.

Une commission régionale avait été mise en place pour faire des propositions. Le projet a reçu un financement lors des arbitrages du budget 2017. Les études seront lancées pour bientôt et un montant de 8,5 milliards de F CFA sera dédié pour les travaux et équipements. La transition pour atteindre le nouveau statut se fera sur la période 2017-2019. Cette réforme de l’Hôpital Nianankoro Fomba de Ségou permettra de prendre en charge des cas d’urgence de la région, ainsi que d’autres régions.
Suivant le rapport des réalisations et programmations des activités dans le domaine de la santé sur la période d’octobre 2015 à janvier 2017 des régions, la région de Ségou bénéficie d’énormes chantiers dans le cadre de l’amélioration des aires de santé.

Sur ce programme, d’ores et déjà, les appareils non fonctionnels de l’Hôpital Nianankoro Fomba ont été remplacés par du neuf par le fournisseur ASL et les installations sont en cours. Il est prévu également de doter l’hôpital d’un scanner pour un montant de 500 millions de F CFA pour éviter certaines évacuations sur Bamako faute d’équipement d’imagerie.

Dans le cercle de Bla, il est prévu la construction d’un nouveau bloc opératoire pour un montant de 300 millions de F CFA. La réception est prévue pour 2017.
A Markala, c’est la réhabilitation du CS-Réf et l’amélioration du plateau technique. Le CS-Réf de Tominian verra la réalisation d’un nouveau centre de santé à Mandiakuy pour un montant de 300 millions de F CFA.

O. D. avec le MHSP

1er Novembre 2016